13.01.22
15:28

Vaccination obligatoire: "Le vrai sujet est privatisé par le Codeco, ce qui est moyennement démocratique"

Le député fédéral François De Smet, président de DéFI, appelle au micro de Romuald La Morté à la "vaccination obligatoire pour les plus de 50 ans", taclant au passage le gouvernement: "Je suis content qu'on donne au Parlement un sujet sur lequel on puisse travailler. Je rappelle que le vrai sujet est privatisé par le Codeco, ce qui est moyennement démocratique, mais soit."

"Nous, on regarde ce qui se passe en Italie et on se dit qu'une obligation vaccinale qui commence par les plus de 50 ans, et c'est ce qu'avait aussi proposé certaines éminences chez nous, a un intérêt. D'abord, parce qu'il y a une logique épidémiologique. Ce sont effectivement les publics les plus fragilisés, les cas les plus graves se déroulent souvent au dessus de cet âge. Et puis, en termes d'acceptabilité sociale, c'est plus simple si vous ne partez que d'une partie de la population. Donc notre proposition, mais on verra, je ne suis pas contre le fait qu'on change d'avis selon l'évolution des débats parce que rien n'est simple dans ce dossier,  ce serait de commencer avec les plus de 50 ans. Et si jamais l'épidémie s'aggrave, qu'on envisage alors d'aller petit à petit vers les couches inférieures, un peu comme dans le sens des priorités de vaccination. En même temps, peut-être que l'épidémie va disparaître ou va s'atténuer, et dans ce cas là, l'obligation ne sera plus nécessaire. Mais je pense que pour les plus de 50 ans, c'est ce qui est adapté à la situation actuelle."

 

Et si François De Smet devait donner une cote au gouvernement? "Je suis gentil, je vais donner 4,5. C'est une note d'encouragement. Je ne demande pas grand chose. Je voudrais une réforme, une réforme sociétale, que cette majorité nous prouve qu'elle peut construire quelque chose."

Partager cet article

Partager cet article