06.01.22
16:18

Arianespace prévoit jusqu'à 17 lancements en 2022, dont Ariane 6 et Vega-C

Arianespace, qui a réalisé 15 lancements en 2021, s'attend à une "année très chargée" en 2022 avec un potentiel de 17 lancements, dont les vols inauguraux de la fusée Ariane 6 et du lanceur Vega-C

Arianespace, qui a réalisé 15 lancements en 2021, s'attend à une "année très chargée" en 2022 avec un potentiel de 17 lancements, dont les vols inauguraux de la fusée Ariane 6 et du lanceur Vega-C.

La société chargée de l'exploitation et de la commercialisation des lanceurs européens a mis l'an passé en orbite 305 satellites, aux deux-tiers des satellites de communication essentiellement pour l'opérateur OneWeb, a annoncé son président exécutif Stéphane Israël en présentant ses vœux à la presse.

Elle a pour cela eu recours à trois tirs du lanceur lourd Ariane 5, dont le dernier vol aura lieu en 2023, trois du lanceur léger Vega et neuf du lanceur moyen Soyouz. En 2020, Arianespace avait réalisé 10 lancements, mettant en orbite 166 satellites.

Sur les 15 lancements de 2021, 11,5 étaient destinés à des clients commerciaux, -Ariane 5 pouvant embarquer sous sa coiffe un satellite commercial en même temps qu'un satellite gouvernemental- et les autres à des clients institutionnels (Etats et agences spatiales).

"Arianespace a été le leader des lancements commerciaux", s'est félicité M. Israël, le concurrent américain SpaceX, qui fait figure d'épouvantail, n'en ayant obtenu selon lui que six.

Il y a eu dans le monde 21,5 lancements commerciaux l'an passé pour 86,5 lancements institutionnels, ces derniers étant souvent considérés comme des marchés captifs, a-t-il rappelé. Ces chiffres ne prennent pas en compte la quinzaine de lancements opérés par SpaceX pour déployer sa propre constellation de satellites Starlink.

Cette activité a fait bondir le chiffre d'affaires d'Arianespace de 30%, à plus de 1,25 milliard d'euros et "permet de viser un résultat à l'équilibre", selon le président de la filiale d'Arianegroup, constructeur des fusées Ariane.

Arianespace prévoit une activité tout aussi chargée en 2022 allant jusqu'à 17 lancements selon les conditions (quatre Ariane 5, neuf Soyouz, trois Vega-C dont le vol inaugural prévu en avril et une Ariane 6).

A propos du vol inaugural de qualification du futur lanceur lourd européen, M. Israël s'est dit "confiant qu'il intervienne au second semestre". Le calendrier a à plusieurs reprises été décalé en raison du Covid et de difficultés techniques.

Le carnet de commandes d'Arianespace s'établit à ce stade à 36 lancements, dont 11 pour Ariane 6 répartis entre clients institutionnels et opérateurs satellitaires commerciaux, a-t-il relevé, annonçant qu'Arianespace avait obtenu le contrat pour lancer les huit derniers satellites de la constellation de navigation Galileo ainsi que les satellites Platino 1 et 2 d'observation de la Terre.

Partager cet article

Partager cet article