28.12.21
12:47

Frank Vandenbroucke rejette la demande de réouverture du secteur culturel

Les représentants du secteur culturel ont rencontré le ministre de la Santé Frank Vandebroucke ce matin pour tenter de négocier une réouverture à 100% des cinémas et salles de spectacles. 

A l'issue de cette réunion, aucune marge de manœuvre n'a été dégagée concernant les décisions du Comité de concertation.

Le ministre propose une nouvelle réunion dès mardi 4 janvier pour présenter un plan de réouverture progressive avec tout un ensemble de conditions. 

"Nous sommes assez déçus, nous avons l'impression que l'exécutif tente de gagner du temps en reportant une révision de ces mesures" nous livre David Dehard, coordinateur de Court-circuit, fédération d'organisation de concerts en Belgique Dans une interview accordée à LN24. "Le ministre a bien acté nos inquiétudes, mais
le gouvernement reste très prudent par rapport au variant Omicron"
 conclut-il.

"De Codeco en Codeco, nous sommes toujours le secteur exposé à des contraintes qui font que l'on garde l'étiquette de secteur dangereux alors qu'on a prouvé que nos structures ne sont pas des vecteurs de contamination" déplore Lisbeth Vandersteene, directrice d'Astrac (organisation représentative et fédérative des Centres culturels de la Fédération Wallonie-Bruxelles)

Selon le communiqué de presse du ministre Vandenbroucke: 

À condition que l'épidémie s'avère maîtrisable et qu'il ne faille pas s'attendre à un engorgement du système de soins, le ministre Vandenbroucke proposera au Comité de concertation de décider à très court terme d'un socle minimum pour les activités et événements culturels avec un public assis qui se déroulent à l'intérieur (comme dans les théâtres, les salles de concert, les salles des centres culturels, les cinémas), et d'un plan par étapes qui part de ce socle.

Un plan par étapes doit donner au secteur une réelle perspective vers une véritable réouverture pour l’ensemble du secteur, lui permettant de jouer son rôle crucial dans notre société.

Une base minimale et un plan par étapes doivent reposer sur quatre piliers : une utilisation proportionnelle de la capacité disponible, l’utilisation de la ventilation, des masques buccaux et le CST. En parallèle, il faut réfléchir à ce que cela implique pour les mesures de soutien qui doivent être prises.

À court terme, ce plan par étapes doit offrir une perspective pour les activités assises. À moyen terme, un plan par étapes devra également créer des perspectives pour la gamme plus large d'activités, dont les activités debout.

La ministre Vandenbroucke a proposé à la délégation du secteur culturel de se réunir à nouveau le mardi 4 janvier. Dans les jours qui suivent, lorsque la situation épidémiologique le permettra et en vue de créer des perspectives réelles, le Comité de consultation pourra ainsi prendre de nouvelles décisions.

Partager cet article

En lien avec l'article