24.12.21
08:29

"Nos priorités sont l’alcool au volant, les stupéfiants, les violences sexuelles ou intrafamiliales"

Alors que les voix s'élèvent contre les mesures annoncées par le dernier Comité de Concertation, certains secteurs touchés ont décidé de réagir.

C'est le cas des Grignoux, qui gèrent les cinémas Sauvenière, Churchill et Parc à Liège ainsi que le Caméo à Namur. Le responsable de la communication du groupe a annoncé jeudi que les cinémas ne se plieront pas aux nouvelles règles de fermeture de leur secteur.

Le Collège des procureurs généraux ne donnera pas comme instruction aux services de police de poursuivre et de rechercher les infractions liées à l’ouverture de la culture dès ce dimanche. Ce ne sera pas une priorité. Contacté par nos soins, le procureur général de Mons, Ignacio de la Serna indique : « Nous avons d’autres priorités de recherches et de poursuites. Nos priorités sont notamment l’alcool au volant, les stupéfiants, les violences sexuelles ou intrafamiliales. »

La ministre de la Culture Bénédicte Linard ne sanctionnera pas non plus le secteur culturel, son unique levier d'action étant la supression de subventions ou des aides, elle ne le fera pas, nous confirme son cabinet.

LN24

 

 

Partager cet article