21.12.21
17:40

La douane a saisi 6,5 tonnes de drogues dans les colis postaux en 2021

Malgré le Covid-19, qui a connu une baisse temporaire des vols, les saisies de drogues dans les envois postaux ont augmenté. En 2021, la quantité de khat saisie a quadruplé par rapport à 2020 (4,9 tonnes), mais aussi la quantité de tranquillisants, qui a augmenté de 40% (200 kg). Les XTC, les MDMA et l'Ice ont connu une augmentation de 20% (100 kg). 

Les drogues de synthèse, qui sont principalement fabriquées aux Pays-Bas, sont surtout vendues via le dark web, puis expédiées aux quatre coins du monde. La production est déterminée par la demande mondiale. Tous les pays de destination dont les prix de la rue sont plus élevés que ceux de Belgique sont populaires : États-Unis, Nouvelle-Zélande, Australie, Inde, Asie du Sud-Est (Sri Lanka, Indonésie, Thaïlande, Philippines,...) et États membres de l'UE. Mais aussi en Amérique latine : Pérou, Chili, Argentine, Colombie, Brésil, etc.

Les Pays-Bas et la Belgique restent en tête de la liste des pays d'origine ou d'envoi en ce qui concerne les drogues de synthèse.

Grâce à un réseau d'agents de liaison douaniers et aux actions de l'Organisation mondiale des douanes (OMD) comme par exemple GOALS, les partenaires se tiennent mutuellement informés du phénomène et des méthodes de dissimulation. Cet échange d’informations nous apprend que la douane belge obtient un score "exceptionnel" pour empêcher l'exportation de drogues de synthèse via l'aéroport de Zaventem. Les saisies effectuées par nos services en Belgique sont supérieures à ce que les pays de destination saisissent localement.

Partager cet article