19.12.21
14:17

Des milliers de manifestants contre les mesures sanitaires à Bruxelles, plusieurs débordements

Depuis 13h et pour la troisième fois, des milliers de Belges manifestent à Bruxelles contre les mesures sanitaires. Cette "Marche pour la liberté" a débuté à la Gare du Nord pour terminer au Cinquantenaire.

bxl

bxl

Selon les forces de l'ordre, 3.500 personnes traversent la capitale cet après-midi pour protester contre le Covid Safe Ticket et l'obligation vaccinale du personnel des soins de santé, notamment. D'après les organisateurs, le nombre de participants serait bien plus élevé, puisqu'ils estiment que près de 50.000 personnes arpentent les rues de Bruxelles. 


Charges policières

Peu avant 17h, la tension est montée entre certains groupes de manifestants et les forces de l'ordre. Des dizaines de policiers ont alors fait évacuer le parc du Cinquantenaire, lieu final de la manifestation. 

Les heurts se sont produits au moment de la dislocation du cortège, lorsqu'un groupe de manifestants a commencé à lancer des pierres et des bouteilles contre la police.

Les autorités avaient mobilisé d'importants moyens pour assurer la protection du quartier européen, où le président du Conseil européen Charles Michel a reçu dimanche plusieurs dirigeants africains pour préparer le sommet UE-Union africaine prévu en février 2022 à Bruxelles.

Les policiers anti-émeute ont chargé et les manifestants se sont dispersés dans le parc. Plusieurs interpellations ont été réalisées par des policiers en civils.

Des contrôles avaient été réalisées dans les gares de Bruxelles avant la manifestation pour saisir les objets considérés comme dangereux.

Le collectif Belgium United for Freedom, organisateur de la manifestation, réclame "un débat sur la manière dont nous combattons ce virus".

"Avec les mesures en vigueur actuellement, le monde politique crée de la division, de la discrimination et de la paranoïa", a déclaré son porte-parole, Sarkis Simonjan.

"Nous avons quelques idées et propositions mais, pour cela, le politique doit d'abord nous écouter. Nous descendrons dans la rue aussi longtemps qu'il le faudra pour qu'on nous écoute", a-t-il averti.

Le Comité de concertation institué par les autorités belges se réunira le 22 décembre et l'un des enjeux sera l'état de préparation de la Belgique face à l'arrivée du variant Omicron. 

police

manif

Bruxelles

Acte 3

35.000 personnes s'étaient rassemblées à Bruxelles lors de la première marche. Lors de cet événement, la police avait dû faire usage de l’arroseuse et de gaz lacrymogène contre des manifestants sur la petite ceinture, à hauteur du carrefour de l’avenue des Arts et de la rue Joseph II à Bruxelles. Sur des vidéos, on avait même pu voir la police charger des barricades installées en pleine rue à la l'aide d'un camion blindé. 

La deuxième marche avait réuni 8.000 Belges dans la capitale, selon la police. Des chiffres que les organisateurs contestent et qu'ils estiment sous-évalués.

Bruxelles

bxl

Bruxelles

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article