17.12.21
14:25

"Un petit autotest et puis la fête": les conseils d'Yves Van Laethem pour les fêtes de fin d'année

"Limitez vos contacts, testez-vous, ventilez au mieux": ce vendredi, les porte-paroles interfédéraux Covid-19 Yves Van Laethem et Steven Van Gucht ont donné quelques conseils lors de la conférence de presse hebdomadaire, pour des fêtes de fin d’année les plus sûres possibles. Cette année, pas de règle ni couvre-feu, contrairement à l'année dernière, mais des recommandations.

"Première chose: on ne peut pas aller à une fête si on se sent malade, a insisté Yves Van Laethem. "C'est une responsabilité personnelle de ne pas mettre en danger d'autres personnes. Les conseils suivants conseils ne "sont jamais efficaces à 100%. C'est vraiment la combinaison de différentes mesures qui peut augmenter la sécurité."

 

Les conseils des porte-paroles interfédéraux:

 

Limiter ses contacts

- "On ne fait pas une fête avec 20 ou 30 personnes, on limite le nombre de personnes. Il n'y a pas un chiffre bien précis, il n'y a pas un modèle qui nous montre que quatre, cinq, six, sept, huit personnes c'est mieux, mais on va raisonnablement limiter, par exemple, à deux couples/familles ou à cinq ou six célibataires. Le plus petit nombre, c'est le plus sûr."

- "Ça vaut la peine de rester très prudent et je conseille quand même de limiter le nombre d'invités. C'est au libre choix des gens, soyons clairs. mais il faut être conscient que il y a un nouveau variant Omicron qui émerge et il y a toujours le variant Delta."

- "Une bonne idée aussi, c'est de rencontrer les mêmes personnes à Noël et au Nouvel An. Parce que si on fait un mélange, il faut être conscient qu'avec Noël, s'il y a des infections, il y a une incubation de trois, quatre, parfois sept jours. Et après cette incubation, vient le Nouvel An. Si on voit d'autres personnes, on peut de nouveau disséminer le virus."

 

Autotests

"Un petit autotest et après la fête. Faites un autotest le jour de la fête pour avoir une bonne validité puisqu'on sait qu'il est moins sensible que les tests PCR. Il faut donc le faire le plus près possible du moment où l'on va être en présence des autres personnes."

 

Aération

- "On va faire cette fête dans l'endroit le plus vaste possible. On sait bien qu'en Belgique, l'extérieur s'y prête très peu, que ce soit le 24 ou le 31 décembre. Donc, on va le faire dans l'appartement ou la maison la plus vaste parmi les invités."

- "Avec des fenêtres qui vont être inclinées pour être un peu ouvertes. Si possible deux côtés opposés de la pièce. Cela facilite un peu le courant d'air."

- "Avec les portes ouvertes de manière à ce que la pièce ne soit pas cloisonnée, mais qu'il y a une circulation d'air convenable dans les différentes pièces."

- "Avec la hotte qui va fonctionner, éventuellement, de manière à ce qu'il y ait une circulation d'air.

 

Masques

- "Eventuellement porter un masque au moment où on fait l'accueil des personnes, où il y a par ci par là, effectivement, des regroupements de proximité au niveau du hall d'entrée."


- "Et dans certaines circonstances, pour les personnes plus fragiles, par exemple les personnes immunodéprimées ou les personnes âgées. D'ailleurs, il pourrait être utile, dans ces circonstances pour tous les invités, de porter des masques de type FFP2, des masques à plus hautes performances au niveau de la filtration."

- Il faut un peu penser au protocole Horeca. Quand on se déplace, on porte le masque. Une fois qu'on est assis, on enlève le masque pour boire, manger. Ce n'est pas une obligation mais un conseil."

 

Détecteur CO2

"Si vous avez un détecteur de CO2, employez-le. C'est le moment ou jamais. Il ne faut pas se ruer tous sur le détecteur de CO2, mais si on mesure quelque chose qui est trop élevé, ça donnera effectivement une indication supplémentaire pour que l'on ventile mieux la pièce en question."

Partager cet article