15.12.21
22:09

"On ne peut pas exclure de nouvelles actions policières dans les prochains jours à travers le pays"

Les syndicats policiers ont à nouveau rencontré la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) hier matin et les discussions n'ont pas satisfaites les forces de l'ordre.

"Les policiers sont à bout. Notre but était d'arriver à un accord avec la ministre mais il y a manifestement des freins pour débloquer les sommes nécessaires",

a expliqué Thierry Bellin, président du syndicat libre SNPS. Conséquence: la rencontre Standard-Beerschot qui devait se dérouler ce mercredi soir n’a finalement pas eu lieu suite à une action de grève de la police qui avait été décidée cet après-midi.

"On ne peut pas exclure qu'il y ait d'autres conséquences sur d'autres matchs de foot",

a poursuivi Thierry Bellin, en ajoutant que des actions pourraient être lancées dans d'autres secteurs et à travers tout le pays.


Des actions depuis le 15 novembre

Depuis le 15 novembre, les policiers menaient des actions quotidiennes avant de les suspendre pendant les négociations. Ils réclament une revalorisation salariale et l’aménagement des fins de carrière. La dernière augmentation des salaires dans la police date d'avril 2001. La ministre de l'Intérieur a cette fois proposé une enveloppe plus conséquente (100 millions au lieu de 75) mais cela reste "flou et insuffisant", nous revient-il. Le 8 novembre dernier, Vincent Gilles, président SLFP Police, disait réclamer "au minimum 120 millions d'euros pour la police."

Les relations entre Annelies Verlinden et sa police ne se sont pas encore réchauffées, même si la ministre de l'Intérieur "fait des efforts mais ce qu'elle propose reste insuffisant," nous dit-on côté syndical. "Si les dernières revalorisations étaient récentes, nous serions d'accord pour négocier mais ce n'est pas le cas. La proposition d'ajourd'hui reste donc inacceptable."

Une assemblée générale a eu lieu ce mercredi à Liège avec le personnel pour décider ou non de reprendre des actions. Une nouvelle réunion entre la ministre et la police est prévue lundi prochain. En attendant, une première action a été menée ce soir et provoque le report du match Standard-Beerschot, qui était prévu à Liège.

Partager cet article

Partager cet article