09.12.21
09:39

"Il ne faut pas oublier que la recherche spatiale apporte beaucoup au niveau médical"

Encore un vol habité dans l’actualité ! Cette fois, on parle d’une expérience à la fois touristique et hautement symbolique. La fille ainée du premier américain dans l’espace (Alan B Shepard) s’envolera demain matin à bord d’une fusée de la société privée Blue Origin. Elle va rééditer l’exploit de son père, sans être astronaute ! Un événement supplémentaire pour une année bien chargée en actualités spatiales. Et toujours les questions qui s’y invitent : quels sont les dangers d’une démocratisation trop rapide et irréfléchie de l’espace ? Comment progresser sans dénaturer ? Ici, la société privée Blue Origin réalise un excellent coup de com’… pourquoi Shepard la soutient-elle ? Quel sont les intérêts de ces expériences dans l’espace ? Vers où va-t-on, si ce n’est vers une privatisation de l’espace par les plus « riches » ?  

  • Pierre-Emmanuel Paulis, instructeur astronaute à l’eurospace center (dont Laura Shepard est la marraine)
  • Sarah baatout, chercheuse en biologie au centre d’études nucléaires

Partager cet article