08.12.21
14:42

"Nous avons dû lutter en permanence contre un fondamentalisme de la vie privée"

"Notre campagne de vaccination est un succès du point de vue des chiffres et d'un point de vue qualitatif. Mais pour cela, nous avons dû lutter en permanence contre un fondamentalisme de la vie privée."

Dans une interview accordée au dernier numéro du magazine "Visie", édité par les Mutualités chrétiennes flamandes, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke et le ministre flamand de la Santé Wouter Beke, sont revenus sur les derniers mois de la crise sanitaire. Et si les deux hommes se félicitent de la campagne de vaccination en Belgique, ils pointent aussi ce qu'ils appellent "un fondamentalisme de la vie privée."

 

"La discussion sur la vie privée, cela nous coûte des leviers dans la lutte contre la pandémie. La Belgique est parfois critiquée pour le tracing, surtout en comparaison des pays asiatiques. Mais nous traitons les données privées d'une manière complètement différente. Je ne plaide pas pour une approche asiatique de la vie privée, mais une plus grande visibilité des informations médicales aiderait énormément le gouvernement à lutter contre cette pandémie," affirme Wouter Beke. "Il est en fait paradoxal que nous ayons tant de règles pour protéger notre vie privée du gouvernement pendant que moi, comme beaucoup d'autres, partageons des données via notre smartwatch avec Apple et d'autres entreprises. Ces sociétés connaissent ma pression sanguine, mon rythme cardiaque... Ça ne nous dérange pas. Aucun problème. Mais lors d'une pandémie, nous sommes réticents à partager des données privées avec le gouvernement ?"

 

"En chiffres, notre campagne de vaccination est un succès. Notamment grâce à l'ordre dans lequel nous avons vacciné: priorité aux personnes avec comorbidités. Nous y sommes parvenus en collaborant avec les compagnies d'assurance maladie et les médecins généralistes. Grâce à cette approche, notre campagne de vaccination est également un succès en termes de qualité. Mais pour cela, nous avons dû lutter en permanence contre un fondamentalisme de la vie privée", juge Frank Vandenbroucke.

Partager cet article

En lien avec l'article