06.12.21
07:30

"On a un problème de méthode, d'organisation, de communication des Codeco"

Pierre-Yves Dermagne, Vice-Premier ministre et ministre de l’Économie et du Travail, est l'invité de Martin Buxant    

La colère plane après le Codéco, et surtout après l'avoir organisé dans la précipitation suite à la demande de Jan Jambon de réunir un comité de concertation. "On a appris au fil des heures quelles étaient les réelles raisons de ce Codéco anticipé". La raison ? Un gros évènement rassemblant des milliers d'enfants au Sportpaleis d'Anvers que le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever ne voulait pas prendre la responsabilité d'annuler. D'une certaine manière, c'est une instrumentalisation du Codéco".

A propos des nouvelles mesures dans les écoles : "On a anticipé des vacances scolaires en les allongeant à 3 semaines, pour limiter la circulation du virus".  Le gouvernement s'est fixé des priorités dans la gestion de la crise : éviter la saturation du système de soins de santé, faire en sorte que les enfants aillent au maximum à l'école, maintenir de l'activité économique.

L'Horeca a eu gain de cause en maintenant l'heure de fermeture à 23h. "Je suis contre les mesures hypocrites. Fermer l'Horeca à 20h, c'est en fait dire 'l'Horeca ferme le soir'". 

Dans le volet des aide, qu'est-ce qui est prévu ?  Notamment sur la table, une baisse de 12% à 6% de la tva dans l'Horeca est en cours. "A mesures difficiles, mesures d'aide correspondantes".

Raoul Hedebouw est devenu ce weekend le président du PTB. Martin Buxant interpelle Pierre-Yves Dermagne sur les 70% des voix perdue par le PS qui partent vers le PTB. Mais pour le vice-premier ministre, "Le PTB s'agite, le PS agit".

Partager cet article