03.12.21
15:39

Un "compromis décevant" pour Vandenbroucke, qui annonce un accord pour 736.000 doses de vaccin pédiatrique

Au terme d'un Comité de concertation "épuisant" - voire "le plus difficile" selon certains - le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a regretté en conférence de presse un "résultat décevant" concernant les mesures prises et annoncé un contrat de livraison avec Pfizer pour 736.000 doses de vaccin pédiatriques d'ici janvier.

 

Lire aussi: Fermeture anticipée des écoles, masque dès 6 ans, statu quo pour l'Horeca: les annonces du Comité de concertation

Lire aussi: "Le pic des admissions et des contaminations semble passé ou en vue"

 

Après avoir salué ce qui semble être un plateau dans le pic des contaminations ("mais on n'est pas encore sûr"), Frank Vandenbroucke, qui prônait des mesures fortes immédiates, n'a pas caché sa déception sur le compromis final du Comité de concertation. 

"Il ne faut pas se tromper. Même si on arrive à un plateau de contaminations, il y en a beaucoup trop. Trop de circulation du virus. Pour la diminuer, là où il y a encore un moteur qui tourne, il faut arrêter ce moteur. Hélas, c'est actuellement chez les enfants. Ce n'est pas de leur faute, ce n'est pas de la faute des écoles, ce n'est pas de la faute des mouvements de jeunesse. C'est parce que cette couche de la population n'est pas protégée par un vaccin."

"Nous avions deux défis aujourd'hui: arrêter le moteur de l'épidémie là où il continue de tourner, et ne pas prolonger cette souffrance dans nos hôpitaux. Comme toujours, on arrive à un compromis. Mais je ne cache pas que c'est, pour moi, un résultat un peu décevant. (...) Ceci étant, des décisions importantes ont toutefois été prises, comme la généralisation du port du masque à partir de 6 ans y compris dans les écoles, même si ce n'est pas facile pour les enfants. Et une politique de ventilation conséquente pour les écoles. C'est un progrès même si l'on a dû attendre un peu trop longtemps."

Le ministre a ensuite annoncé une "note positive". La conclusion d'un accord avec Pfizer pour la livraison de 336.000 doses du vaccin pédiatrique (adapté pour les enfants de 5 à 11 ans mais qui nécessite deux doses) avant la fin décembre et 400.000 en janvier. A la condition d'obtenir les avis scientifiques et éthiques d'ici là, "nous serons prêts."

 

Partager cet article

En lien avec l'article