03.12.21
09:50

Deux morts dans le naufrage d'un bateau de migrants, selon les garde-côtes grecs

Samedi dernier, le gouvernement grec a ouvert de nouveaux camps pour les migrants, sur Kos et l'île voisine voisine de Leros, dans un contexte de crainte d'une nouvelle vague de migrations à cause de la crise en Afghanistan

Deux migrants ont péri tôt vendredi lorsqu'un hors-bord a chaviré près de l'île grecque de Kos, ont annoncé les gardes-côtes grecs.

Les corps d'une femme et d'un homme ont été repêchés et trois hommes ont été secourus après le chavirage, dû "à de fortes vagues et un mauvais pilotage", selon les gardes-côtes, qui n'ont pas précisé les nationalités des intéressés.

Samedi dernier, le gouvernement grec a ouvert de nouveaux camps pour les migrants, sur Kos et l'île voisine voisine de Leros, dans un contexte de crainte d'une nouvelle vague de migrations à cause de la crise en Afghanistan.

Ces camps sont fermés par des clôtures de barbelés, équipés de caméras de surveillance, de scanners à rayon X et de portes magnétiques fermées la nuit.

Ils ont également l'eau courante, des toilettes et une meilleure sécurités - choses qui étaient absentes des précédentes installations.

L'Union européenne a donné 276 millions d'euros pour les camps.

Les ONG et organisations humanitaires ont exprimé leurs inquiétudes à propos de ces nouveaux camps, estimant que les mouvements des personnes ne devraient pas être entravés.

Selon les dernières estimations de l'ONU, quelque 96.000 réfugiés et demandeurs d'asile se trouvent actuellement en Grèce.

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article