23.11.21
16:24

Colère des policiers après leur réunion avec la ministre Verlinden: "C'est un scandale"

"Les actions vont continuer, plus que jamais!"

La rencontre de ce mardi entre la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden et les syndicats policiers n'aura pas apaisé la colère des syndicats. Au contraire: selon eux, la ministre n'amène rien à la négociation et renvoie au gouvernement. "C'est un scandale", nous dit-on du côté de la police, à la fin d'une réunion d'à peine 40 minutes. "Les actions vont continuer, plus que jamais!"

"C'est du mépris affiché par la ministre du tutelle, c'est très clair",

ajoute Thierry Bellin, secrétaire national SNPS.

Après une action ce mardi matin à la gare de Liège-Guillemins et à Namur devant le Parlement wallon, les syndicats policiers avaient une réunion (par visio-conférence) avec la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden.

Les syndicats policiers ont annoncé des actions quotidiennes qui ont débuté lundi dernier pour une durée annoncée de deux mois. Ils protestent notamment contre la révision de l'organisation des fins de carrière et contre le blocage des négociations sur une revalorisation salariale.

 


Palais de Justice, routes, zonings, frontières... les actions continuent

Dès ce mercredi, des actions dites "de zèle" vont ralentir l'accès au différents Palais de Justice du pays. Les policiers prendront leur temps pour fouiller les détenus, les voitures, etc.

"Nos collègues vont faire un travail zélé, ils vont contrôler et fouiller les détenus et les voitures, tout ça va prendre du temps",

nous confie Vincent Gilles, président SLFP Police.

Les contrôles routiers vont encore s'intensifier également.

"Ils vont faire d'initiative des contrôles routiers, des contrôles zélés et nous maintiendrons nos actions la semaine prochaine",

poursuit-il.

Des actions sont aussi prévues aux frontières et dans les zonings industriels, explique Eddy Quaino, permanent CGSP Wallonie.

Après l'échec de la réunion ce mardi avec la ministre Verlinden, de nouveaux échanges avec les autorités fédérales sont prévus lundi prochain, mais un calendrier d'actions est établi jusqu'à la fin de l'année.

 

LN24

Partager cet article

Partager cet article