22.11.21
05:13

"Une obligation sans sanction est une obligation inopérante"

Sur l'obligation vaccinale du personnel soignant, le président du MR Georges-Louis Bouchez n'a pas mâché ses mots ce matin sur notre plateau.

Le président des libéraux n'a pas souhaité exprimer un "pour" ou un "contre" concernant la notion de vaccination obligatoire, "nous ne sommes pas des promoteurs de l'obligation vaccinale, mais nous sommes ouverts au débat"(...) mais cette idée pose quelques problèmes éthiques qu'il faut penser" a-t-il affirmé.

Georges-Louis Bouchez a cependant attaqué le manque de cadre et de sanctions claires si une telle mesure entrait en vigueur. 

"Une obligation sans sanction est une obligation inopérante, il faut du contrôle et de la sanction sinon ça ne fonctionne pas". Une critique qu'il porte d'ailleurs à l'ensemble des restrictions sanitaires décidées par le gouvernement, notamment le CST, "ce n'est pas le rôle des indépendants de faire la police" selon lui. 

Pour le président du MR, il est encore "trop facile" de frauder sur son état vaccinal, ce qui témoigne de la légèreté du système de contrôle sanitaire installé par le gouvernement.

Sur la vaccination obligatoire pour l'ensemble de la population, il déclare, qu'en filigranes, cette mesure est déjà à moitié installée. 

"Si vous avez une vie sociale active, vous êtes déjà "obligé" de vous faire vacciner"


Colère du personnel soignant, haussement du ton dans la contestation anti-mesures, grève de la police, nucléaire belge, Georges-Louis Bouchez était l'invité de Martin Buxant.

Partager cet article