19.11.21
10:07

La hausse des cas de Covid devrait entraîner au moins deux mois de retard pour les autres soins

Selon des projections des universités d'Anvers et d'Hasselt, il faut prévoir au moins deux mois de retard de soins dans les hôpitaux à cause de l'augmentation des hospitalisations dues au covid.

D'après ces modèles réalisés pour le Comité de concertation, d'ici une semaine, au 26 novembre, au moins 740 patients seront traités pour le Covid-19 en soins intensifs, mais ce nombre pourrait passer à mille en décembre si le rythme des infections se maintient.

Pour éviter ce pic à mille personnes en soins intensifs, les contaminations doivent commencer à reculer ce dimanche 21 novembre. Dans ce cas, le pic d'hospitalisation en soins intensifs se maintiendrait à 750 lits occupés.

 

Partager cet article