19.11.21
14:49

Au procès des attentats du 13-Novembre, les enquêteurs belges témoigneront en visioconférence anonymement

Devant la cour d’assises, les policiers antiterroristes belges doivent être entendus à visage découvert, contrairement aux policiers français. Dans un courrier, le procureur fédéral belge menace de ne pas les autoriser à témoigner si leur anonymat n’est pas décidé.

Au procès des attentats de Paris, les septante enquêteurs belges que la cour a prévu d’entendre doivent témoigner. Mais le procureur fédéral Fréderic Van Leeuw menace de s'y opposer dans un récent courrier adressé à la juridiction française. 

La décision a finalement été prise par le Président d'anonymiser les enquêteurs belges qui seront entendus à visage découvert en visioconférence.

 

Partager cet article