18.11.21
15:05

Préavis de grève déposé dans plusieurs hôpitaux en opposition aux sanctions liées à l'obligation vaccinale des soignants

Le syndicat prévoir des mobilisations contre les sanctions liées à l'obligation vaccinale des soignants.

Le Gouvernement s'est mis d’accord sur un avant-projet de loi relatif à la vaccination obligatoire contre le Covid des professionnels de santé. Les organisations syndicales avaient transmis leur total désaccord sur ce projet à plusieurs reprises.

A partir du 1er avril 2022, s'il n'est pas vacciné, le soignant perdrait son accès à la profession. Dès le 1er janvier le personnel non-vacciné serait mis au chômage temporaire, jusqu'au 31 mars, date à laquelle le professionnel tomberait sous le régime du chômage classique.

Aujourd'hui, la CSC Services publics se dit opposée à ces sanctions au personnel soignant qui ne serait pas vacciné. Le syndicat chrétien a déposé un préavis de grève qui commence lundi 22 novembre dans plusieurs hôpitaux wallons et bruxellois. Concrètement, des rassemblements auront lieu tous les jours du 22 au 26 novembre.

 

La CNE refuse la stigmatisation

Ce mardi, la CNE hôpitaux a indiqué refuser la stigmatisation du personnel de santé et la discrimination au sein d’une même entreprise, entre soignant et non soignant.

"Nous ne remettons absolument pas  en cause l’utilité de la vaccination dans la lutte contre la pandémie, mais nous refusons la double sanction pour le personnel non vacciné."

indiquait la CNE.

Voici les exigences du syndicat:

  • une réelle concertation avec les organisations syndicales sectorielles de la santé ;
     
  • du courage politique pour assumer une obligation de couverture immunitaire pour tous, soit par vaccination, soit par guérison, ou alors pour aucune catégorie professionnelle stigmatisée ; la situation immunitaire du travailleur doit être mesurée et prise en compte ;
     
  • des mesures argumentées scientifiquement plutôt que des mesures exemplatives ;
     
  • des campagnes de conviction ciblées ;
     
  • une position ferme de la Belgique en matière de libéralisation des brevets sur les vaccins, de façon à combattre l’arrivée prévisible de nouveaux variants tant que les pays du Sud ne bénéficieront pas de la vaccination à grande échelle. (Pour rappel : la pétition d’initiative citoyenne européenne en faveur d’un vaccin libre : https://noprofitonpandemic.eu/fr/)

"Etant donné que les conditions de travail sont déjà déplorables, la CNE couvrira par un préavis de grève toute action collective qui se déclenchera dans les institutions de soins suite à la mise en œuvre de cet avant-projet de loi et des sanctions qui s’y trouvent.",

Partager cet article

En lien avec l'article