17.11.21
07:43

"La vaccination obligatoire ne se décidera pas aujourd'hui"

Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois, était l'invité de Martin Buxant dans la Matinale LN24.

Plusieurs mesures sont sur la table du Comité de concertation ce mercredi, notamment le retour au télétravail plusieurs jours par semaine. 

"Avec l'arrivée de l'hiver, on doit prendre des mesures qui fassent en sorte que le virus circule moins et le télétravail fait partie de cette panoplie de mesures."

Le ministre-président bruxellois est ensuite revenu sur la situation sanitaire dans la capitale. 

"En termes de taux de contamination, Bruxelles est en-dessous des autres régions. On a l'habitude de parler de Bruxelles pour dire que ça ne va pas mais là ça se passe plutôt bien. Parce qu'on n'a pas relâché les mesures qui avaient été prises avant le dernier Codeco. Cela prouve que ces mesures sont efficaces, même quand on a un taux de vaccination qui reste trop bas."

Interrogé sur la vaccination obligatoire, Rudi Vervoort explique qu'il ne pense pas qu'on puisse encore convaincre de manière globale les personnes non-vaccinées et donc le débat doit être lancé. Cependant, il est convaincu qu'une décision concernant la vaccination obligatoire ne sera pas prise aujourd'hui au Comité de concertation. 

"Je suis de ceux qui pensent que l'obligation vaccinale fait partie de ces mesures qui s'imposent. Mais par rapport aux sanctions, il y a toute une réflexion à avoir parce qu'on aura de toute façon, il y aura des populations qui refuseront de se faire vacciner. Une amende, ça ne sert à rien."

Dans le cas où la vaccination deviendrait obligatoire, le ministre-président préconise une interdiction d'accéder à certains lieux pour les non-vaccinés plutôt qu'une amende.

M. Vervoort plaide également pour une accélération de la campagne de 3e dose pour l'ensemble de la population et plus seulement pour quelques catégories.

Dans le reste de l'interview, Rudi Vervoort aborde le "CST+", la fermeture potentielle de certains secteurs ou encore l'économie bruxelloise.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans la vidéo ci-dessus. 

Partager cet article