16.11.21
12:33

De Croo: "Il est possible de prendre des mesures larges sans fermeture de secteurs"

A la veille d'un Comité de concertation très attendu, Alexander De Croo a dit sa volonté de ne refermer aucun secteur. "La caractéristique des mesures belges, c'est que les mesures sont très stables. Les mesures ont été très, très stables. Si on compare avec d'autres pays, ça a été notre force dans les mesures. Mais on voit maintenant que malheureusement, quand on dépasse les 500 lits occupés dans les soins intensifs, c'est une ligne rouge qu'on dépasse et donc on va prendre des mesures," a expliqué le Premier ministre au micro de Romuald La Morté.

"Je suis convaincu qu'il est possible de prendre des mesures qui sont des mesures larges, qui touchent notre société, qui touchent notre économie, mais sans devoir fermer des activités. Je pense que c'est parfaitement faisable d'avoir des mesures de précaution additionnelles, mais qui ne forcent pas à arrêter des activités. On fera le maximum pour éviter que des secteurs doivent fermer, mais alors, ça veut dire qu'on doit pouvoir prendre des mesures plus larges. Et c'est cela qui sera sur la table du Comité de concertation de demain."

Rappelant son opposition à  la vaccination obligatoire pour tous les adultes, le Premier a également dit être "convaincu que la vaccination est un bon choix, mais c'est un choix personnel. Il faut être clair aussi que quelqu'un qui travaille dans les soins, qui vient vous soigner, ne peut pas vous mettre en péril. Et donc quelqu'un qui travaille dans les soins et qui ne se veut pas se faire vacciner, ne peut pas continuer à travailler dans ce secteur là. Et il est logique que cette personne, si elle n'a pas d'emploi, se retrouve au chômage. Mais je suis convaincu que la très, très, très grande majorité des gens qui travaillent dans le secteur se sont fait ou vont se faire vacciner. Ma priorité, c'est la santé des patients. Vous êtes dans un hôpital pour vous faire soigner."

Partager cet article

Partager cet article