01.11.21
16:15

Premier site de rencontre pour Juifs célibataires dans le Golfe

Un site de rencontre pour les Juifs célibataires dans le Golfe, le premier du genre, a été lancé dimanche dans l'espoir de permettre à la communauté d'y "grandir", plus d'un an après la normalisation des relations entre Israël et deux pays de la région.

Le 15 septembre 2020, les Emirats arabes unis et Bahreïn étaient devenus les premiers pays du Golfe à normaliser publiquement leurs relations avec Israël.

"De nombreux Juifs célibataires sont en train de s'installer dans la région pour travailler, pour explorer la région, et pour trouver de nouveaux horizons", explique à l'AFP le rabbin Elie Abadie de l'Association des communautés juives du Golfe (AGJC) qui a lancé le site de rencontre.

"On s'est rendu compte que pour que la communauté juive puisse grandir, il faut qu'il y ait des couples juifs qui se marient et qui fondent des foyers", poursuit le responsable de l'association fondée en février 2021.

Des dizaines de célibataires ont affiché leur intérêt pour ce nouveau site de rencontre, baptisé "Jewish Singles in the Gulf" (Juifs célibataires dans le Golfe, ndlr), affirme le rabbin.

Pour un jeune homme originaire de Londres installé aux Emirats depuis 2019, le site devrait l'aider à "rencontrer plus facilement des personnes qui partagent les mêmes idées et qui vivent dans la même région".

La pandémie entravant le voyage, il est plus difficile de faire la navette entre les Emirats et l'Angleterre, où il retournait régulièrement avant dans l'espoir de trouver l'âme-sœur.

Pour assurer le bon fonctionnement du site, deux membres de la direction de l'AGJC seront chargés de revoir les dossiers et décider de la compatibilité des candidats.

"Nous ne laissons pas les ordinateurs contrôler les destins", a dit M. Abadie. "Il faut une touche humaine pour rendre les rencontres possibles."

Environ 200.000 Israéliens ont visité les Emirats arabes unis au cours de l'année écoulée et une quarantaine d'entreprises israéliennes s'y sont déjà installées, avait déclaré en août à l'AFP Ilan Sztulman Starosta, chef du consulat israélien à Dubaï.

 

AFP

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article