29.10.21
11:13

Le Gouvernement wallon adapte son plan de relance après les inondations qui ont frappé la Wallonie

Après avoir géré l’urgence, le Gouvernement wallon adapte son plan de relance à la lumière des conséquences des inondations. Le Gouvernement wallon a ainsi décidé de réallouer des budgets pour créer un nouvel axe au plan de relance exclusivement consacré à la reconstruction des zones sinistrées.

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi, le Gouvernement wallon explique les adaptations apportées au plan de relance wallon à la suite de la crise sanitaire et des inondations de cet été.

Le communiqué :

"Depuis de nombreux mois, le Gouvernement wallon mène un important travail pour définir un cadre ambitieux et inédit afin de transformer structurellement la Wallonie et de la préparer au mieux aux enjeux prioritaires de cette décennie. Ce processus a cependant été bousculé par des aléas qu’il n’était pas possible d’anticiper.

Lorsque le Gouvernement s’est mis en place en 2019, il s’est doté d’un plan pour atteindre les objectifs fixés dans la Déclaration de Politique Régionale. Peu de temps après, la pandémie de la covid a fait son apparition, engendrant un tsunami social, sanitaire et économique. Cette crise a démontré qu’il fallait repenser la société dans son ensemble. Le Gouvernement a donc très vite conclu qu’il fallait apporter une réponse globale aux conséquences de la crise. Le Gouvernement a alors souhaité mobiliser l’intelligence collective. A travers l’opération Get up Wallonia, le Gouvernement a permis aux citoyens, aux acteurs de terrain, à des acteurs institutionnels, aux partenaires sociaux et à des experts de renom de formuler leurs propositions pour construire la Wallonie de demain. En parallèle, la Wallonie présentait 24 projets auprès de l’Union européenne à travers le plan belge de la Facilité pour la Reprise et la Résilience.

Alors que le Gouvernement s’apprêtait à finaliser son ambitieux plan de relance en juillet dernier, la Wallonie a été frappée de plein fouet par de terribles inondations. Le Gouvernement a d’abord été pleinement mobilisé par la gestion de l’urgence. Dans un second temps, les enjeux de la reconstruction sont apparus fondamentaux au vu de l’ampleur des évènements. Le Gouvernement a dès lors décidé d’adapter son plan de relance. Le Gouvernement a dès lors décidé de mobiliser une partie des montants prévus dans le plan de relance pour la reconstruction des zones sinistrées. Pour ce faire, l’exécutif wallon a procédé à une révision d’une série de projets dont la viabilité n’est en aucun cas remise en cause. Un 6ème axe, dénommé « Soutenir la reconstruction et la résilience des territoires sinistrés » a ainsi pu être créé. Cet axe a été doté d’une enveloppe budgétaire de 737 millions d’euros. Il est apparu que les besoins financiers de cet axe, estimés initialement à 800 millions, se sont élevés à 737 millions (des montants supplémentaires sont et seront évidemment consacrés aux inondations et à la reconstruction via d’autres canaux budgétaires).

Parmi les mesures de cet axe, l’on retrouve notamment :

  • La remise en état des infrastructures régionales, en particulier les voiries, tunnels, voies hydrauliques, bassins d’orage et centres de formation endommagés – pour un montant de 185 millions €. Il s’agit d’assainir, nettoyer, expertiser et remettre en état les infrastructures endommagées. Des marchés seront lancés
  • La remise en l’état des berges et de certaines parties de cours d’eau non navigables de manière plus résiliente – pour un montant de 465 millions €. Une des priorités est de réaliser des travaux de curage et nettoyages des cours d’eau afin de rétablir un écoulement des eaux sécurisant en cas de pluies importantes. Ces travaux sont déjà en cours et devraient être finalisés en mars 2022 au plus tard, soit dans un délai de 6 mois depuis l’attribution des marchés.
  • Une réflexion dans le domaine de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme pour la reconstruction des zones sinistrées – pour un montant de 10 millions €. La reconstruction des zones sinistrées doit impérativement tenir compte des risques liés aux changement climatiques et mettre le concept de résilience au cœur de la reconstruction.

 

Suite à ce travail de longue haleine, le Gouvernement dispose désormais d’un plan de relance ambitieux et inédit doté d’un budget de 7,644 milliards d’euros d’ici 2024. Ce plan rassemble donc les mesures (1) du Plan wallon de transition, (2) de Get up Wallonia, (3) de la Facilité pour la Reprise et la Résilience et (4) liés à la reconstruction des zones sinistrées par les inondations. A travers 319 mesures réparties en 22 objectifs stratégiques, le Gouvernement entend déclencher le processus de relance de la Wallonie."

 

 

Partager cet article