28.10.21
15:13

La Croix-Rouge de Belgique a déjà utilisé un million pour aider les écoles sinistrées par les inondations

Suite aux inondations catastrophiques qui ont touché la Wallonie en juillet dernier, la générosité a été exemplaire et a permis à la Croix-Rouge de Belgique (CRB) et à la Rode Kruis Vlaanderen de récolter près de 40 millions d’euros.

Ces dons seront totalement redistribués à toutes les personnes sinistrées victimes de la catastrophe, suivant le plan d’actions établi jusqu’en avril.

A ce stade, 9,5 millions d’euros ont déjà été dépensés, notamment dans la phase d’urgence (1er soins, évacuation de maison de repos, distribution de 10.000 couvertures et lits de camps, de produits d’hygiène, de vivres et d’eau), ainsi que dans la distribution de 10.000 repas par jour, dans l’hébergement et le déploiement des différents projets d’aide directe à tous les sinistrés.


Deux millions pour les écoles

Parmi les projets mis en place, la Croix-rouge de Belgique consacre 2 millions d'euros pour aider les écoles sinistrées. La Croix-Rouge a contacté plus d’une centaine d’établissements scolaires. 43 vont bénéficier d’une aide pour soutenir la scolarité de leurs élèves sinistrés pour un montant total d’1 million d’euros. Il ne s’agit pas ici de remplacer les subsides accordés par les autorités compétentes, ou d’intervenir dans des dépenses qui seraient couvertes par les assurances (comme les réparations du bâtiment) mais bien d’intervenir pour des biens et services au profit direct de tous les élèves sinistrés. Concrètement, les écoles évaluent elles-mêmes leurs besoins : il peut s’agir de matériel pédagogique, d’équipement de pointe dans l’enseignement qualifiant, d’équipement de cours de récréation ou de salles de sport, de mobilier pour les salles de classe ou de cantines, ou encore d’organisation d’activités collectives (excursions, classes de mer…) visant le bien-être des élèves touchés par les inondations.


Quelles aides concrètes ?

Par exemple, la Croix-Rouge de Belgique a versé une somme de 171.000€ à l’Athénée Verdi, à Pepinster, pour aider les 536 élèves, du maternel au secondaire. La somme a notamment servi à l’achat de matériel électromécanique pour la section d’enseignement technique, à l’achat de tableaux numériques, ou encore à payer les frais scolaires et les activités extérieures d’élèves dont les parents sinistrés sont dans de grandes difficultés financières.

Morgane Henrot, directrice de l’Athénée Verdi, témoigne:

"L’école compte plusieurs implantations dont certaines ont été totalement inondées jusque trois mètres de hauteur. Il était pour nous très important d’accueillir tous les élèves au 1er septembre car leur été a été très compliqué : certains gamins ont passé 24 heures sur leur toit à attendre les secours… Ce n’est pas anodin de traverser cela.  Quand nous avons appris l’existence du don Croix-Rouge de Belgique, cela a été salvateur, une vraie bouffée d’oxygène pour continuer à travailler".

Autre exemple : la Croix-Rouge de Belgique a accordé une aide de 200.000€ à l’Athénée d’Esneux, pour ses 993 élèves de primaire et de secondaire. La somme permettra de rééquiper l’atelier d’ébénisterie/menuiserie et les salles de classes de l’enseignement fondamental. Enfin, à Verviers, l’intervention de la Croix-Rouge de Belgique permet d’offrir de la soupe le midi à tous les élèves, dans une école qui n’a toujours pas le chauffage rétabli.


Transparence et réponse aux besoins

Rappelons que toutes les dépenses de la Croix-Rouge de Belgique sont contrôlées chaque année par un organisme externe indépendant, garantissant la bonne utilisation des dons récoltés. Pareillement, les dons récoltés suite aux inondations feront l’objet d’un rapport spécifique qui sera mis à la disposition du grand public.
 Travaillant en étroite concertation avec les autorités communales, régionales, les écoles et les CPAS, l’objectif de la Croix-Rouge de Belgique est d’aider le plus efficacement possible toutes les personnes sinistrées en fonction de leurs besoins.

 

Image: Croix-Rouge de Belgique

Partager cet article