26.10.21
22:11

Tous les travailleurs qui bénéficient du chômage temporaire vont recevoir l'intégralité de leur pécule de vacances

Sur proposition du ministre de l'Emploi Pierre-Yves Dermagne, le gouvernement fédéral a décidé d'assimiler les périodes de chômage temporaire en 2021 à des jours de travail pour le calcul des congés annuels.

Grâce à cette décision, les travailleurs concernés recevront l'intégralité de leur pécule de vacances en 2021 et ne perdront pas de jours de vacances en 2022.

"Le chômage temporaire pour cause de force majeure corona est et restera l'un des outils les plus efficaces pour protéger notre économie de l'impact de la crise sanitaire. Au premier semestre 2021, près de 100.000 employeurs et 717.000 travailleurs en ont bénéficié",

explique Pierre-Yves Dermagne.

"Le système permet au maximum aux employeurs d'éviter des licenciements. Pour les salariés, l'emploi reste protégé et la baisse du pouvoir d'achat, limitée. En raison de la crise corona, il a été décidé de payer 70% du salaire et un supplément de 5,63 euros par jour",

indique le ministre de l'Emploi.


Les employés ne sont pas lésés deux fois

Les personnes qui sont temporairement au chômage doivent normalement faire face à une réduction de leur salaire et de leurs jours de congé lors du calcul de leurs vacances annuelles.

"Qu'ils aient été temporairement au chômage ou non, tous les travailleurs recevront l'intégralité de leur pécule de vacances pour 2021 et ne perdront pas un seul jour de vacances en 2022. Dans le cadre du conclave budgétaire, un budget supplémentaire de 154 millions d'euros sera débloqué pour réduire ce coût pour les employeurs et l' Office national des vacances annuelles (ONVA)",

déclare le vice-Premier ministre.

"Cela revêt une grande importance pour les travailleurs en question. Après tout, ce sont souvent les mêmes personnes qui ont dû faire appel au système de chômage temporaire pour des périodes plus longues en 2020 et 2021, par exemple dans les secteurs de l’Horeca ou de l'événementiel. Nous voulons les protéger contre une nouvelle perte de revenus",

conclut M. Dermagne.

 

Qu'implique la décision ?

Pour la période du 01/01/2021 au 30/09/2021 plus de 717.011 salariés ont bénéficié du chômage temporaire de force majeure du chômage pendant 34 jours en moyenne. Plus l’entreprise ou le secteur a dû rester fermé longtemps plus la perte potentielle augmente. Un salarié au salaire moyen qui est en chômage temporaire depuis 6 mois recevra 2 463 euros grâce à cette décision

Partager cet article

En lien avec l'article