26.10.21
17:58

"Il faut absolument éviter une fermeture partielle des écoles"

Un nouveau comité de concertation est en cours depuis 16h30. La dégradation de la situation sanitaire sera au cœur des discussions, avec les mesures à prendre pour stopper la hausse des indicateurs. 

"Dans la balance, il y a le masque ou, de nouveau, une fermeture partielle des écoles. Et ça, c'est à éviter à tout prix. On sait maintenant qu'il faut vraiment éviter cela. Et donc, effectivement, si mettre un masque permet d'éviter que l'on retourne à cette situation, il vaut mieux", insiste Delphine Jacobs, pédopsychiatre aux Cliniques Universitaires Saint Luc et membre de la Task Force Pédiatrique, dans notre édition spéciale. "Et il est vrai que porter un masque, çela a quand même un impact sur les jeunes. Notamment sur la capacité de pouvoir transmettre une langue, d'apprendre une langue aux enfants. C'est loin d'être idéal. C'est uniquement quand on ne peut rien faire d'autre que l'on doit se tourner vers cela."

Delphine Jacobs insiste également sur le ciblage des mesures. "On doit en arriver à des mesures plus ciblées, y compris avec le masque. Il ne faut pas mettre le masque du matin au soir et il ne faut pas demander aux enfants de le mettre du matin au soir. Mais, par exemple, dans les couloirs ou c'est très étroit ou quand s'approche très fort quand on parle en classe. Ça, ce sont des moments où, effectivement, le masque pourrait être de nouveau utile."

 

 

 

 

Partager cet article

En lien avec l'article