26.10.21
14:46

Troisième dose pour tous en Italie dès janvier

La troisième dose de vaccin anti-Covid 19 sera ouverte à tous en Italie à partir de janvier, a déclaré mardi le vice-ministre de la Santé Pierpaolo Sileri. "Vraisemblablement, la troisième dose sera nécessaire pour tous", a-t-il affirmé sur les ondes de Radio Capital.

Actuellement, la troisième dose est réservée dans la péninsule aux patients souffrant de pathologies graves, aux personnes de plus de 60 ans et au personnel de santé. "Il est probable que la troisième dose pour tous (suivra) à partir de janvier", a-t-il annoncé. 

L'Italie a enregistré presque 132.000 décès dus au Covid-19 depuis février 2020. 

A ce jour, presque 44,5 millions de personnes, soit 82,3% de la population âgée de plus de 12 ans, ont été vaccinées, et 1,1 million de personnes ont reçu une 3ème dose.

Pour limiter les contagions et inciter les Italiens à se faire vacciner, le gouvernement dirigé par Mario Draghi a instauré un pass sanitaire obligatoire pour tous les travailleurs.

Le pass sanitaire est délivré aux personnes vaccinées ou guéries récemment du Covid, mais aussi sur présentation d'un test négatif dont le coût est à la charge des travailleurs.


La Suisse autorise une 3e dose de rappel pour les personnes vulnérables

L'agence suisse du médicament a donné mardi son autorisation pour une vaccination de rappel contre le Covid-19 pour les personnes vulnérables, avec les deux vaccins à ARNm de Pfizer/BioNTech et de Moderna.

Dans un communiqué, Swissmedic indique que cette "troisième vaccination au minimum six mois après la deuxième dose peut éventuellement maintenir la protection contre le Covid-19 chez les personnes âgées ou les patientes et patients à risque".

Pour les personnes vulnérables, cette vaccination de rappel avec Comirnaty (Pfizer/BioNTech) devra se faire à la même dose que les deux premières vaccinations (0,3 ml), tandis qu'une demi-dose doit être administrée (0,25 ml) dans le cas de Spikevax (Moderna).

Une troisième dose est déjà recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Elle peut être administrée aux personnes au système immunitaire affaibli après 28 jours au minimum.

Dans un communiqué séparé, l'Office fédéral de la santé (OFSP) recommande la dose de rappel à toutes les personnes à partir de 65 ans et indique que les vaccinations de rappel commenceront à la mi-novembre. 

En revanche, au vu des données disponibles, une dose de rappel pour l'ensemble de la population "n'est actuellement ni autorisée ni recommandée", indique l'OFSP.

Le vaccin Janssen, du groupe pharmaceutique Johnson & Johnson, est également autorisé en Suisse pour les personnes de 18 ans et plus. Mais jusqu'à début octobre, seuls ceux de Moderna et Pfizer étaient disponibles.

Afin de convaincre les personnes méfiantes envers ces sérums à ARN messager de se faire vacciner, la Suisse a annoncé fin septembre qu'elle allait acheter des doses du Janssen. 

Environ 63% de la population est entièrement vaccinée en Suisse, où le mouvement antivax et anti-pass sanitaire réussit à mobiliser régulièrement plusieurs milliers de personnes dans des manifestations à travers le pays.

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article