19.10.21
07:56

L'Exécutif des musulmans de Belgique rejette les subsides de l'Etat

Mehmet Üstün, président de l'EMB, affirme que "l'ingérence politique" dans son organisation a assez duré.

Les subsides du gouvernement fédéral ne seront plus nécessaires, c'est ce que Mehmet Üstün, président de l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), organe représentant du temporel du culte islamique. 

Chaque année, l'EMB bénéficie de 500.000 euros d'aides au fonctionnement, mais cet argent est lié à un ensemble de conditions. Mehmet Üstün affirme que "l'ingérence politique" a assez duré et que l'EMB trouvera désormais par lui-même ses financements.

Les tensions se sont intensifiées après que le ministre compétent en la matière Vincent Van Quickenborne ait annoncé que la Sûreté de l'État se penchait sur l'EMB pointant un manque de transparence, de renouvellement et un statut de "véhicules pour des puissances étrangères" ayant de l'"emprise sur la communauté musulmane".

Partager cet article