16.10.21
11:10

"Si LIDL n'arrive pas avec de bonnes propositions, nous poursuivrons la grève"

Un magasin LIDL sur deux restera fermé aujourd'hui en Belgique

Hier déjà une centaine de magasins LIDL avaient fermé leurs portes dans le cadre d'un mouvement de grève. A l''origine de celui-ci, un conflit social lié à la charge de travail au sein de l’entreprise.

Une nouvelle réunion est prévue que lundi entre la direction et les syndicats.



Quelles revendications ?

Les syndicats réclament un mesurage des tâches à faire dans tous les magasins, ceci sur une période suffisante (une semaine) pour prendre en considération tous les aléas des magasins. Ils veulent aussi que les représentants syndicaux soient associés à la direction pour valider les calculs du mesurage. Selon les syndicats, la direction ne veut pas que ce mesurage soit fait dans tous les magasins et pour une période d'une semaine.

Les syndicats demandent également un renforcement drastique des équipes volantes. Selon eux, le renforcement actuel est "insuffisant".

Enfin, ils veulent aussi le maintien à durée indéterminée des 42h/semaine dans chaque magasin + soit maintien des 28h/semaine (en vigueur jusqu'au 30/9) soit le retrait de la "presta nette" du Filiale Manager. Là aussi, la direction ne rencontrerait pas complètement cette exigence.

Plus généralement, les syndicats estiment que la direction nie que l'absentéisme et le turn-over soient le signe d'une charge de travail trop grande pour les travailleurs. "Quand la direction reste sourde à vos revendications, il faut durcir le ton" ont conclu les syndicats dans leur lettre aux personnel.

La direction de Lidl déplore cette action de grève qui entraîne, mercredi, la fermeture de nombreux supermarchés. Elle espère rapidement retrouver les syndicats autour de la table des négociations pour aboutir à une nouvelle convention collective de travail car, selon elle, il y avait une "proposition constructive".

 

Quels sont les magasins touchés ?

Il est difficile d’établir un inventaire des magasins touchés, mais le syndicat socialiste des employés et cadres annonce qu'une centaine d'enseignes sont fermées, partout dans le pays, en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, selon l'estimation de Myriam Delmée, du Setca.

Deux des cinq dépôts de Lild sont par ailleurs touchés par ce mouvement de grève, ce qui pourrait engendrer des problèmes d'approvisionnement dans les enseignes qui sont restées ouvertes ce mercredi. Ces deux dépôts se trouvent en Flandre, l'un dans le Limbourg et l'autre dans la région de Courtrai. Ce jeudi, le SETCA réunira ses délégués afin de structurer le mouvement, qui pourrait donc se poursuivre, "sauf si la direction vient avec des solutions", conclut le SETCA.

Partager cet article

Partager cet article