11.10.21
06:23

Accord sur le budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles

La FWB parle d'un plan ambitieux en terme d'investissements

Après cinq jours de conclave, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est accordé lundi à 3h00 du matin sur son budget 2022, lequel sera marqué par une série d’investissements qualifiés “d’exceptionnels” dans les bâtiments scolaires.

Le déficit pour l’exercice sera, lui, maintenu “sous le milliard” d’euros, autour de 950 millions, précisait-on lundi de source gouvernementale. L’exécutif détaillera son épure budgétaire dans un communiqué de presse attendu en fin de matinée.

Le ministre du Budget Frédéric Daerden en présentera ensuite les détails en commission du Parlement dans l’après-midi.

En raison d’un sous-investissement chronique ces quatre dernières décennies, les écoles de Wallonie et de Bruxelles sont pour beaucoup dans un état de vétusté généralisé. Selon des estimations, il faudra au total quelque 2 milliards d’euros, sur plusieurs années, pour rénover et construire de nouvelles écoles en FWB.

Le budget va donc se concentrer sur les infrastructures, et notamment avec une considération climatique dont la rénovation énergétique des bâtiments.

Pour la gestion des dépenses, un fond spécial sera créé pour l'enseignement mais il n'impactera pas le déficit. Les dépenses seront contrôlées et analysées précisément pour investir de manière contrôlée.

Lors de l'ajustement budgétaire, un plan est déjà prévu pour le secteur de la jeunesse de 0 à 25 ans, et donc pour la petite enfance, l'enfance et les étudiants. 

L'Enfance et le culturel sont aussi renforcés, via le Parcours d'éducation artistique qui est revalorisé à hauteur de 2,5 millions. "L'exercice budgétaire 2022 est le premier à mettre en oeuvre le contrat de gestion de l'ONE - l’Office de la naissance et de l’Enfance-, avec un refinancement de 30 millions d'euros en 2022", a ajouté Bénédicte Linard, ministre de l'Enfance.

 

Reportage de Romain Mayez.

Partager cet article

Partager cet article