06.10.21
21:00

Les francophones des communes à facilités "soulagés" après la décision du Conseil d'État

C'est une sérieuse défaite que vient de subir la Région flamande dans l'interminable saga qui l'oppose à quatre des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise.

Concrètement, si vous êtes francophone, vous avez le droit de demander tous les quatre ans vos documents administratifs et convocations électorales en français en non en flamand. Ce que contestait le gouvernement flamand.

Mais aujourd'hui, le Conseil d’État a décidé de ne pas suivre leur contestation et d’annuler l’arrêté de l’ancienne ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans. Une victoire et un soulagement côté francophone.

"C'est un soulagement et un grand espoir que le bon sens va enfin l'emporter",

explique le bourgmestre de Wezembeek-Oppem.

"Le gouvernement flamand devra prendre ses responsabilités mais un arrêt du Conseil d'État n'est pas susceptible d'appel",

poursuit, confiant, Frédéric Petit dans notre journal.

 

LN24

Partager cet article