06.10.21
11:04

Facebook en panne, et après?

Mais comment se fait-il qu'on soit aussi aussi dépendants de Facebook et tous ses services?

Impossible d’être passé à coté, la panne de Facebook et de tous ses services (Instagram, Whatsapp, Messenger et même l’application de réalité virtuelle Oculus) suscite beaucoup de commentaires et de réactions. C’est surtout une bonne occasion de s’interroger sur notre degré de dépendance à ces plateformes. Dépendance sociale, c’est le deal initial: c’est gratuit mais j’apprends à te connaitre pour monétiser ton attention via la pub. Dépendance économique, qui dit pub, dit rentrées financières pour les entreprises qui aujourd’hui travaillent parfois exclusivement sur ces plateformes. Dépendance politique/communication: être vu, payer pour être présent, faire parler de soi, faire l’actu puisque ce n’est plus l’apanage que des médias 

 

C’est donc aussi une question de démocratie, parce que le modèle économique de Facebook est basé sur la gratuité du service en échange de données. Le seul moyen pour Facebook pour contenter ses actionnaires, c’est de garder les gens le plus longtemps possible sur sa plateforme (ce n’est pas pour rien qu’on estime que Zuckerberg a perdu 7 milliards de dollars pendant la panne). Sauf que, ce modèle économique favorise la polarisation de la société , les avis extrêmes et les clivages dans la population. Explications avec Damien Van Achter.

Partager cet article

En lien avec l'article