04.10.21
13:50

Le pape appelle la COP26 à agir avec "urgence" pour des "réponses efficaces"

Le pape François a appelé lundi la COP26 sur le climat à agir "avec urgence pour offrir des réponses efficaces à la crise écologique sans précédent".

"La COP26 de Glasgow est appelée avec urgence à offrir des réponses efficaces à la crise écologique sans précédent et à la crise des valeurs que nous vivons et à offrir ainsi un espoir concret aux générations futures", a-t-il dit.

Le pape a prononcé son discours au cours d'une rencontre organisée au Vatican sur le thème "La foi et la science: vers la COP26", à laquelle participaient des scientifiques et religieux du monde entier et qui s'achèvera par la signature d'un appel adressé aux participants à la 26e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26), qui se déroulera à Glasgow (Ecosse, Royaume-Uni) du 31 octobre au 12 novembre.

A moins d'un mois de ce rendez-vous, les dirigeants de la planète sont pressés de toutes parts d'agir vite et fort pour brider un réchauffement "catastrophique", mais entre crise du Covid-19 et colère des plus vulnérables, les négociations s'annoncent houleuses.

Le pape François dénonce régulièrement les comportements néfastes pour l'environnement, "les racines des conflits: l'avidité, l'indifférence, l'ignorance, la peur, l'injustice, l'insécurité et la violence".

"Ce sont ces mêmes racines des conflits qui provoquent les graves blessures que nous infligeons à l'environnement comme les changements climatiques, la désertification, la pollution, la perte de biodiversité", a assuré le pape.

"Au cours des cent dernières années nous avons déclaré la guerre à la Création", a déploré pour sa part l'archevêque de Canterbury (Royaume-Uni) Justin Welby, chef spirituel des anglicans.

"Nos abus, notre guerre contre le climat, affectent les plus pauvres d'entre nous", a-t-il poursuivi, appelant à "un pèlerinage vers une économie propre", décarbonée et utilisant bien plus les énergies renouvelables.

Il y a un mois déjà, le pape François, Mgr Welby et le chef de l'Eglise orthodoxe, le patriarche Bartholomée, avaient lancé un "appel urgent" dans lequel ils "exhortent chacun, quelles que soient ses croyance ou vision du monde, à s'efforcer d'écouter le cri de la Terre".

Les participants à la rencontre de lundi, dont le grand imam de l'Université égyptienne d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, ont signé à la fin un appel conjoint demandant aux pays riches de "prendre l'initiative de réduire leurs propres émissions et de financer les réductions d'émissions des nations les plus pauvres".

"Les générations futures ne nous pardonneront jamais si nous ratons l'occasion de protéger notre maison commune. Nous avons hérité d'un jardin: nous ne devons pas laisser un désert à nos enfants", selon la même source.

"Nous implorons la communauté internationale, réunie à la COP26, de prendre rapidement des mesures responsables et partagées pour sauvegarder, restaurer et guérir notre humanité blessée et la maison dont nous avons la charge. Nous appelons chacun à nous rejoindre sur ce chemin commun", concluent les participants réunis autour du pape. 

 

AFP

Partager cet article

En lien avec l'article