30.09.21
21:29

18 mois de prison avec sursis requis contre Alexandre Benalla pour les violences du 1er mai 2018

Le parquet a requis jeudi 18 mois d'emprisonnement avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre de l'ancien chargé de mission de l'Elysée Alexandre Benalla, notamment pour les violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018, à l'origine d'un scandale politique retentissant.

Le ministère public a demandé que l'ex-proche collaborateur d'Emmanuel Macron soit aussi condamné pour avoir utilisé frauduleusement des passeports diplomatiques et de service, ainsi que pour avoir porté un pistolet sans autorisation en 2017.

Partager cet article

En lien avec l'article