28.09.21
19:24

"On trois grands points d'inquiétude sur le Covid Safe Ticket dans les maisons de repos"

Le secteur des maisons de repos est inquiet à l'idée de voir arriver le Covid Safe Ticket à Bruxelles et en Wallonie.

Les gouvernements wallon et bruxellois ont décidé de recourir à une utilisation élargie du Covid Safe Ticket (CST) dans différents secteurs. Parmi eux, les maisons de repos.

Le Covid Safe Ticket sera nécessaire pour tous les citoyens à partir de 16 ans, à l’exception des visiteurs des hôpitaux, des maisons de repos et des maisons de repos et de soin et les participants aux évènements de masse, pour lesquels le CST sera requis à partir de 12 ans.

De son côté, Femarbel émet plusieurs réserves. D'abord, la fédération des maisons de repos privées s'interroge sur l'habilité du personnel de contrôler les cartes d'identité des visiteurs. 

Ensuite, elle estime qu'un flou réside encore autour de la notion de "visiteur".

"On se demande aussi quel est le champ d'application de la notion de visiteur",

explique Vincent Fredericq, secrétaire général de Femarbel.

Enfin, le secteur craint que plusieurs établissements n'ait pas le personnel nécessaire à la vérification des pass sanitaires.

"De plus, certaines maisons de repos ne disposent pas en permanence de vigiles",

ajoute M. Fredericq dans notre journal.

"On fera notre maximum pour appliquer la mesure en restant attentif au fait qu'elle soit applicable et réaliste",

indique également Femarbel.

Par ailleurs, un paradoxe plane autour du Covid Safe Ticket. Les visiteurs des maisons de repos devront présenter le QR code mais pas le personnel. Une mesure qui fait réagir le secteur.

"Quand on sait que 30% du personnel de soins est non-vacciné dans certains régions, on aurait d'autres problèmes si on impose le Covid Safe Ticket au personnel",

poursuit Vincent Fredericq.

"Le Covid Safe Ticket est une partie de la solution. L'autre partie c'est la troisième dose de vaccin et la dernière partie est la vaccination obligatoire du personnel",

s'exclame la fédération des maisons de repos privées

Plusieurs réunions entre le secteur et les autorités doivent encore avoir lieu dans les prochains jours.

 

Retrouver ici toutes les informations sur le CST en Wallonie et à Bruxelles.

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article