20.09.21
19:37

Ursula von der Leyen considère que la France a été traitée de façon inacceptable

"L'un de nos États membres a été traité d'une manière qui n'est pas acceptable". Nous voulons savoir ce qui s'est passé et pourquoi", a-t-elle déclaré à la journaliste Christiane Amanpour de la chaîne d'information américaine CNN.

Mme von der Leyen est la première dirigeante d'une institution européenne à réagir à l'annonce de ce pacte, baptisé AUKUS, qui a entraîné la rupture d'un important contrat d'armement passé par la France avec l'Australie.

D'un montant de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d'euros), il prévoyait la fourniture de 12 sous-marins à propulsion diesel et était souvent qualifié de "contrat du siècle".

L'UE n'a été ni consultée ni informée avant l'annonce du partenariat stratégique pour la région indo-pacifique conclu entre Washington, Londres et Canberra, avait déclaré vendredi le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE examineront lundi soir les conséquences de ce pacte, au cours d'une réunion à New York en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

 

Partager cet article

Partager cet article

En lien avec l'article