02.09.21
16:44

Le Lieutenant général Peter Devogelaere prend la tête de l'Eurocorps

Le Lieutenant général Peter Devogelaere, 59 ans, a pris jeudi pour deux ans le commandement de l'Eurocorps, succédant à la tête de cette structure de commandement multinationale basée à Strasbourg au général français Laurent Kolodziej.

Ancien parachutiste, le général Devogelaere dispose d'une solide expérience internationale, avec des déploiements au Liban, en République Démocratique du Congo (RDC), en Afghanistan ou encore au Mali, où il a dirigé la mission de formation de l'Union européenne (EUTM Mali). Il a également été chef de cabinet de l'ancien ministre de la Défense belge, Didier Reynders.

"Je suis très reconnaissant pour le travail qui a été fait en amont. Je n'ai qu'à prendre le chemin qui a été tracé (...) Il y a encore beaucoup de travail à faire" mais "je sais que je suis appuyé", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de la cérémonie de passation de commandement.

Créé en 1992, l'Eurocorps est un corps d'armée unique regroupant un millier de militaires issus de cinq pays dits "nations-cadres" (France, Allemagne, Espagne, Belgique et Luxembourg) et de nations associées (Grèce, Turquie, Italie, Roumanie, Pologne et, depuis cette année, Autriche).

L'Eurocorps, dont la mission est de diriger et coordonner des opérations multinationales de grande ampleur, peut commander jusqu'à 60.000 militaires des forces terrestres. Il est actuellement déployé au Mali et un autre détachement va partir prochainement en Centrafrique, a rappelé le général Devogelaere.

Parmi les autres défis qui jalonneront son commandement de deux ans, il a évoqué "la certification Joint Task Force Headquarters" à l'horizon 2023 dans le cadre de l'Otan, une certification qui servira aussi à l'Europe "puisque ça amène l'état-major à un niveau opérationnel qui peut être utile pour prendre une alerte et être engagé aussi bien" pour l'Alliance atlantique que pour l'Union européenne, a-t-il ajouté.

"J'ai été très fier et honoré de commander cet état-major unique et singulier", a déclaré de son côté aux journalistes le général Kolodziej, 59 ans, qui prend sa retraite. Le chef d'état-major des armées français, le général Thierry Burkhard, lui a rendu un hommage appuyé lors de la cérémonie, saluant le "courage physique" et "intellectuel" de ce "chef exemplaire".

 

Partager cet article