27.08.21
16:02

Les principaux attentats de l'EI en Afghanistan

Retour sur les attentats de l'Etat Islamique les plus meurtriers de ces dernières années en Afghanistan.

Avant le double attentat qui a fait plusieurs dizaines de morts jeudi à l'aéroport de Kaboul, la branche afghane du groupe Etat islamique, l'EI-K, a revendiqué ou s'est vu attribuer de nombreuses attaques en Afghanistan.

Certains attentats ont particulièrement marqué les esprits, comme celui en mai 2020 contre une maternité d'un quartier majoritairement chiite de la capitale qui a tué 25 personnes, dont 16 mères et des nouveaux-nés. L'EI-K est fortement soupçonné d'avoir été derrière cette attaque.

Voici un rappel des attentats les plus meurtriers revendiqués par l'organisation, ou dont elle est fortement soupçonnée, lors des cinq dernières années.  

 

2021

Le 8 mai, une série d'explosions se produit devant un établissement scolaire pour filles dans le quartier chiite hazara de Dasht-e-Barchi, dans l'ouest de Kaboul, au moment où nombre de ses habitants faisaient leurs courses. 

Plus de 85 personnes, en majorité des lycéennes, sont tuées et plus de 300 blessées. Une voiture piégée a d'abord explosé devant l'école Sayed Al-Shuhada, puis deux autres bombes ont suivi au moment où les élèves paniqués se précipitaient dehors. L'EI est fortement soupçonné d'avoir mené cette attaque.

 

2019 

Le 17 août 2019, un attentat-suicide tue 91 personnes et fait quelque 180 blessés lors d'un mariage dans l'ouest de Kaboul, qui réunissait plus de 1.000 participants. L'attentat à la bombe est revendiqué par la branche afghane de l'EI, qui dit avoir visé "un grand regroupement d'apostats". L'EI, composé d'islamistes radicaux sunnites, a de nombreuses reprises eu pour cible la communauté chiite d'Afghanistan, dont les familles des mariés faisaient partie.

 

2018 

Le 22 avril, un kamikaze se fait exploser au milieu d'une foule devant un centre d'enregistrement électoral dans un quartier majoritairement chiite de Kaboul, faisant près de 60 morts, tous civils. L'EI revendique l'attentat-suicide.

 

2017 

- Le 8 mars, quatre assaillants habillés en personnel médical attaquent le plus grand hôpital militaire de Kaboul, une opération revendiquée par l'EI. L'attentat fait 50 morts selon le bilan officiel, plus du double selon des sources sécuritaires. 

L'attaque, qui a duré six heures, a débuté par une première explosion déclenchée par un kamikaze à l'entrée arrière de l'établissement, qui a ouvert la voie au commando. Les hommes armés ont massacré patients, soignants et visiteurs, tuant les premiers au couteau et à la baïonnette, les autres au fusil d'assaut et à la grenade. L'intervention des forces spéciales a mis fin à la tuerie qui s'est achevée avec la mort des quatre assaillants.

- Le 20 octobre, un attentat contre une mosquée chiite, dans l'ouest de Kaboul, fait 56 morts et 55 blessés dont des femmes et des enfants, fauchés pendant la prière du soir à la mosquée Imam Zaman. 

Le kamikaze a ouvert le feu sur la foule avant de déclencher sa veste explosive au milieu de la mosquée. L'EI a revendiqué l'attaque.

- Le 28 décembre, un attentat suicide contre un centre culturel chiite de Kaboul où se tenait une cérémonie fait 41 morts et 84 blessés. L'attentat, revendiqué par l'EI, a aussi frappé l'Afghan Voice Agency, un média anti-EI dont les locaux sont situés dans le même immeuble.

 

2016 

Le 23 juillet, une double attaque suicide à la ceinture explosive à Kaboul contre une manifestation de la minorité hazara chiite fait 84 morts et quelque 320 blessés. L'attentat est revendiqué par l'EI.

Partager cet article

En lien avec l'article