24.08.21
09:55

"Plus que probable" que Jürgen Conings se soit suicidé peu de temps après sa disparition

Il est "plus que probable" que Jürgen Conings se soit suicidé dans les premiers jours qui ont suivi sa disparition", a déclaré le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw dans une interview sur Radio 1. Le téléphone portable du fugitif montre qu'il a fait environ 800 pas le 18 mai, puis plus rien. Jürgen Conings avait disparu le 17 mai pour être finalement retrouvé le 20 juin. 

Jürgen Conings, 46 ans, était soupçonné de vouloir s'en prendre à l'Etat belge et au virologue Marc Van Ranst. Il était resté introuvable pendant cinq semaines, après la découverte de sa voiture en bordure d'un parc de la province du Limbourg. Il s'était retranché dans le parc national de la Haute Campine, vaste espace de 12.000 hectares de forêts et de landes, où des centaines de policiers et militaires avaient été déployés pour le traquer.

 

Enormes variations de températures

La découverte, le mercredi 9 juin, d’un sac à dos pouvant appartenir au disparu, avait généré l’organisation de recherches intenses dans un rayon d’un kilomètre autour de ce sac. Son corps a finalement été retrouvé cinq semaines plus tard, le dimanche 20 juin, par hasard, par un chasseur et le bourgmestre de Maaseik. Le corps se trouvait dans le Dilserbos, 150 mètres au-delà de ce périmètre, au pied d’un arbre, sur un talus, dont la vue était cachée par les fougères. Il est vraisemblable que, sans l’odeur de décomposition, il aurait été quasi impossible de retrouver le disparu.

L’enquête médico-légale diligentée par le juge d’instruction avait permis de confirmer que Jürgen Conings a mis fin à ses jours avec une arme à feu. Le pistolet utilisé a été retrouvé contre le corps. Les conclusions de l’expert en balistique vont dans le même sens. La date du décès remonterait à un délai compris entre une et quatre semaines. Pour préciser le moment exact du décès, des recherches entomologiques ont été menées: en étudiant les larves et les nymphes de mouche sur le corps, les scientifiques veulent savoir depuis combien de temps le corps se trouvait dans le Dilserbos. Ils n'y sont pas encore parvenus, a déclaré Frédéric Van Leeuw dans l'interview sur Radio 1, "parce qu'il y a eu d'énormes variations climatiques. Au mois de mai, il a d'abord fait 9 degrés, mais ensuite il a fait très chaud et la température est montée à plus de 30 degrés."

 

"Nous ne connaissons donc pas encore le moment exact. Le juge d'instruction a demandé des actes d'enquête supplémentaires pour connaître à un moment plus précis, dans la mesure du possible, le décès de M. Conings", a déclaré M. Van Leeuw.

 

800 pas

Mais une idée du moment de la mort peut se préciser pour une autre raison. "Nous avons regardé le téléphone portable de Conings", a expliqué Van Leeuw. Sur l'appareil se trouvait une application de santé, qui enregistrait également tous ses mouvements et ses pas. Les enquêteurs ont ainsi appris que Conings a conduit de la caserne à la maison de Van Ranst, puis est retourné dans le Limbourg et a garé sa voiture près de la forêt. "Nous savons donc qu'il a fait environ 800 pas le 18 mai, puis que cela s'est arrêté", a déclaré M. Van Leeuw. Cette distance peut correspondre à l'endroit où son corps a été retrouvé. "Il est plus que probable qu'il se soit suicidé dans les premiers jours qui ont suivi sa disparition."

Partager cet article