24.08.21
19:51

G7 : les talibans "devront rendre compte de leurs actes pour empêcher le terrorisme"

A l'issue d'un sommet virtuel, les dirigeants du G7 ont appelé "au calme et à la retenue" et souligné que l'Afghanistan ne devait "jamais redevenir un havre sûr pour le terrorisme et une source d'attaques terroristes contre d'autres" pays.

Les talibans au pouvoir en Afghanistan "devront rendre compte de leurs actes pour empêcher le terrorisme et sur les droits humains, en particulier ceux des femmes", ont déclaré les dirigeants du G7 dans un communiqué commun à l'issue d'un sommet virtuel mardi.

Les dirigeants de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni ont appelé "au calme et à la retenue" et  souligné que l'Afghanistan ne devait "jamais redevenir un havre sûr pour le terrorisme et une source d'attaques terroristes contre d'autres" pays.

"Nous continuerons à lutter contre le terrorisme avec détermination et solidarité, où qu'il se trouve", est-il affirmé dans le communiqué commun, diffusé à l'issue d'une réunion à laquelle ont aussi participé les secrétaires généraux de l'Otan et de l'ONU. 

S'ils considèrent que leur "priorité immédiate" est l'évacuation de leurs compatriotes et des Afghans ayant travaillé pour eux, les dirigeants des sept pays ont demandé à "tout futur gouvernement afghan" de "respecter les obligations et l'engagement internationaux de l'Afghanistan en matière de protection contre le terrorisme" et de "protection des droits humains de tous les Afghans, en particulier des femmes, des enfants et des minorités". 

"Nous jugerons les parties afghanes sur leurs actes et non sur leurs paroles", ont martelé les dirigeants, affirmant que "les talibans devront rendre compte de leurs actions en matière de prévention du terrorisme, de droits humains, en particulier de ceux des femmes, des filles et des minorités". 

"La légitimité de tout futur gouvernement dépend de l'approche qu'il adopte dès à présent pour respecter ses obligations et engagements internationaux", ont-ils précisé. 

Le G7 a entre autres demandé a ce que les talibans "oeuvrent de bonne foi" à la mise en place d'un "gouvernement inclusif et représentatif", avec une "participation significative de femmes et de groupes minoritaires". 

Partager cet article

En lien avec l'article