12.07
16:57

Eolien offshore au large de Dunkerque: la Belgique saisit la justice française

L’État belge, la région belge de Flandre et la commune de la Panne ont chacun déposé une requête devant le tribunal administratif de Lille pour s'opposer au projet français de parc éolien offshore en limite de ses eaux territoriales

Le gouvernement belge entend également saisir la Commission européenne "au plus tard le 21 juillet", selon le cabinet du ministre de la Justice et de la mer du Nord, Vincent Van Quickenborne.

Ce parc de 46 éoliennes, qui feront jusqu'à 300 mètres de haut, doit voir le jour à l'horizon 2027 à une dizaine de kilomètres au large de Dunkerque.

La Belgique accuse les autorités françaises d'avoir défini cette zone de construction en 2016 sans aucune concertation, alors qu'elle est localisée à la frontière.

Le gouvernement belge assure avoir fait part de ses objections lors de la consultation publique française à l'automne 2020, avant une nouvelle série de discussions "intensives" fin avril sur ce projet.

"Déplacer le parc de 5 km plus [au large] en mer pourrait résoudre presque toutes les objections formulées par la Belgique", soulignait M. Van Quickenborne dans son communiqué du 25 juin.

Inchangé, le projet mettrait les éoliennes "dans l'espace aérien contrôlé par la Belgique", ce qui est "préoccupant" pour la sécurité du trafic au départ et à destination de la base militaire de Coxyde. Cela risque aussi de compliquer d'éventuelles opérations de sauvetage dans cette zone, fait-on valoir côté belge.

Parmi les autres "intérêts essentiels" menacés figure "le blocage des routes maritimes historiques entre le Royaume-Uni et le port d'Ostende".

 

AFP

Partager cet article