26.06.21
14:48

Euro 2020: Belgique-Portugal, quand Lukaku défie Ronaldo

Comme on se retrouve ! Après avoir été rivaux cette saison en Serie A, Romelu Lukaku et Cristiano Ronaldo se défieront à nouveau, à l'Euro cette fois, à l'occasion d'un très attendu Belgique-Portugal dimanche à Séville.

Ce sont deux des meilleurs buteurs de la planète et ils ne se quittent plus.

Cette saison en Italie, Lukaku a décroché le titre de champion avec l'Inter Milan devant la Juventus de Ronaldo, qui a lui terminé meilleur buteur de la compétition (29 buts) devant... Lukaku (24).

"Sur le plan personnel, ce duel m'a nourri", a expliqué Lukaku vendredi en conférence de presse. "Mais pas collectivement. C'était important pour l'Inter de remporter le titre. On l'a fait en gagnant presque tous les gros matches, avec la manière, c'est cela qui compte".

Quant à savoir qui sera meilleur buteur de l'Euro, les deux joueurs sont clairement candidats: le Portugais a déjà inscrit 5 buts, contre 3 à Lukaku, au terme de la phase des poules.

De quoi nourrir le complexe dont l'ancien Anderlechtois souffrirait par rapport aux meilleurs attaquants de la planète?

"C'est vrai que quand les gens commentent les prestations des meilleurs attaquants comme Lewandowski, Benzema, Kane ou Cristiano, ils parlent toujours de +niveau mondial+. Quand c'est moi, ils disent juste que je suis en grande forme", peste le Belge. 

"Et pourtant, je pense que j'ai ma place parmi cette liste de joueurs de classe mondiale", assure-t-il.

 

Le rôle de Thierry Henry 

 

Comment lui donner tort ? Souvent raillé pour ses lacunes techniques lorsqu'il évoluait en Angleterre (Chelsea, Everton, Manchester United), Lukaku a clairement franchi un cap cette saison sous les ordres d'Antonio Conte à l'Inter.

"Oui, j'ai franchi un palier. Comme Ronaldo, je suis un perfectionniste. Je cherche toujours ce petit plus. Tout est une question de travail", explique-t-il. On croirait du Ronaldo dans le texte.

"Depuis mes 20-21 ans, j'ai compris qu'il fallait que mon corps soit prêt physiquement et techniquement. Je fais tout pour... C'est grâce à cela que je ne suis jamais fatigué".

Ultra puissant, inarrêtable quand il est lancé, Lukaku a aussi appris à jouer dans les petits espaces. A 28 ans, le natif d'Anvers est devenu un attaquant (presque) complet.

Son jeu de tête reste perfectible mais ce qu'il envie le plus à Ronaldo, c'est "son dribble et sa frappe de balle".

"Par contre, je crois que Ronaldo aimerait avoir ma force et mon jeu dos au but", estime-t-il.

Lukaku s'en voudrait de ne pas citer "l'apport de Thierry Henry". Le meilleur buteur de l'histoire des Bleus est devenu son plus proche conseiller.

"Ses conseils valent de l'or. On échange beaucoup. On décortique les phases, puis il remonte les infos à l'entraîneur (Roberto Martinez", explique Lukaku qui qualifie le Français de "très exigeant".

"Il nous a aidé à grandir, affirme le Belge, assurant que son équipe est aujourd'hui "à maturité".

"Par rapport à la demi-finale perdue contre la France au Mondial-2018, nous sommes plus matures. Il y a trois ans, nous avions produit du beau jeu, mais on s'est fait avoir. Maintenant on sait gagner de différentes manières. Le groupe a faim et est en confiance".

Ronaldo et ses équipiers sont prévenus. 

Partager cet article

En lien avec l'article