20.06.21
13:48

"On aurait tous souhaité retrouver Jürgen Conings vivant", déclare Ludivine Dedonder

Après plusieurs jours de fouilles, la chasse à l'homme s'est terminée aujourd'hui.

La ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS) et le Chef de la Défense, l’Amiral Michel Hofman ont pris connaissance du dénouement de cette affaire.

"Une expertise médico-légale est en cours mais on peut dire à 99.9% qu'il s'agit bien de Jürgen Conings",

nous a expliqué la socialiste.

La Ministre de la Défense, Ludivine Dedonder: 

"Mes pensées s'adressent en premier lieu à la principale victime de cette affaire ; la famille de Jürgen Conings, qui perd un père et un compagnon. La découverte du corps sans vie met fin à cinq semaines d'insécurité et de menace. Je suis extrêmement reconnaissante envers tous les services et les différents départements qui ont collaboré sur ce dossier ces dernières semaines et les remercie pour leur travail et engagement dans l'intérêt de la sécurité de notre pays et de ses citoyens.

Les dernières semaines, avec le Chef de la Défense, nous avons immédiatement pris des mesures de sécurité supplémentaires. Une première enquête interne, menée par l'Inspecteur général, a révélé un certain nombre de problèmes structurels au sein de la Défense.

L'Etat-major et moi-même continuerons de travailler pour résoudre les problèmes identifiés. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour éviter que de tels évènements ne se reproduisent à l'avenir. En outre, nous élaborons un cadre clair pour lutter contre l'idéologie extrémiste au sein de la Défense. 

D'ici la fin juin, nous attendons le rapport du Comité R, qui mène également une enquête sur l'affaire. La Défense coopère en toute transparence avec l'enquête judiciaire en cours."

Par ailleurs, la ministre ajoute, dans notre journal, qu'une équipe de déminage a été déployée sur les lieux où le corps a été trouvé, en précisant que ce jour signe la fin de la phase de crise fédérale.

 

Le Chef de la Défense, l’Amiral Michel Hofman : "Ce n’est malheureusement pas l’issue que la Défense espérait. Mes pensées vont d’abord à sa compagne, sa famille et à ses proches qui ont perdu un être qui leur est cher. C’est néanmoins avec un certain soulagement que j’ai accueilli la nouvelle d’un dénouement sans autre victime (que Jürgen Conings lui-même). Je tiens à remercier tous ceux qui se sont impliqués tout au long des recherches et en particulier les magistrats, la police fédérale et bien sûr les militaires."

L’enquête menée par le Parquet Fédéral déterminera les causes de la mort du Caporal-chef Conings.

 

Un corps retrouvé ce midi

Ce dimanche, le corps sans vie d’un individu de sexe masculin a été retrouvé par des promeneurs dans les bois de la commune de Dilsen-Stockem.


Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait de CONINGS JÜRGEN, disparu depuis le 17 mai 2021.
La cause de la mort est probablement, selon les premières constations, imputable à un suicide par arme à feu, mais cette cause devra être établie avec certitude lors d’une expertise médico-légale à venir.

Cet homme de 46 ans, soupçonné de vouloir s'en prendre à l'Etat belge et au virologue Marc Van Ranst, restait introuvable depuis la découverte mardi 18 mai en fin d'après-midi de sa voiture en bordure d'un parc national dans la province néerlandophone du Limbourg.

Il s'était retranché dans le parc national de la Haute Campine, vaste espace de 12.000 hectares de forêts et de landes, où depuis mercredi des centaines de policiers et militaires étaient déployés pour le traquer.

 

La menace réévaluée

Le ministre de la Justice a indiqué que la menace allait être réévaluée après la découverte du corps. Vincent Van Quickenborne a ajouté que la protection autour de potentielles cibles pourrait être levée.

 

Plusieurs semaines de recherches

10/6: découverte d'un sac à dos

A Lanklaar, les forces de l'ordre poursuivent leurs recherches pour tenter de retrouver le militaire en fuite Jürgen Conings. La police et l'armée fouillent ce jeudi une zone du bois de Dilsen (Limbourg). 

Un sac à dos a été découvert et selon le parquet fédéral, il est fort probable qu'il appartienne à l'homme recherché. Le sac contenait beaucoup de munitions. Cependant, ce secteur avait déjà été fouillé auparavant, ce qui pose le doute de la pertinence de cette trouvaille.

D'autres fouilles ont été également organisées hier à Lanklaar et dans d'autres communes de la zone.


30/5: recherches à Lanklaar

A Lanklaar, les forces de l'ordre poursuivent leurs recherches pour tenter de retrouver le militaire en fuite Jürgen Conings. La police, l'armée, assistées d'un hélicoptère et d'un drône fouillent ce dimanche une zone du bois de Dilsen (Limbourg).

Une opération policière a aussi eu lieu samedi soir pour retrouver le militaire d'extrême droite Jürgen Conings. Le parquet fédéral a annoncé ce dimanche que cette action n'avait rien donné sans livrer davantage de détails.

La recherche s'était effectuée une nouvelle fois dans le parc national de Haute Campine. Une vingtaine de combis et de véhicules de l'armée ont été déployés, rapporte Het Belang van Limburg.

 

27/5: analyse de son véhicule

Le parquet fédéral vient de communiquer le rapport final concernant le véhicule de Jürgen Conings.

Dans le cadre de l’enquête du parquet fédéral sur le militaire muni d’armes à feu, le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs (SEDEE) a déposé son rapport technique.

En date du 18 mai 2021, l’intervention du service a été demandée suite à la découverte d’un véhicule dans la réserve naturelle de Heuvelsven à 3650 DILSEN-STOKKEM. Il s’est avéré qu’il s’agissait du véhicule de l’homme en fuite, dans lequel se trouvait un dispositif suspect, à savoir un FLARE TRIP (piège lumineux).

Le SEDEE est parvenu à sécuriser le véhicule de manière professionnelle et adéquate. D’autres munitions ainsi que, entre autres, 4 lance-roquettes dans leur emballage logistique ont été retrouvés dans le véhicule. Dans son rapport, le SEDEE décrit que les conséquences potentielles du déclenchement du FLARE TRIP en combinaison avec les munitions découvertes et les matériaux supplémentaires sont très difficiles voire impossibles à prévoir.

Le risque d’un violent incendie avec explosions supplémentaires n’est pas exclu.

Les recherches terminées ce jeudi

La journée de recherches s'est achevée aux alentours de 19h30 ce jeudi 27 mai dans le parc de la Haute Campine. De nouvelles recherches ont eu lieu ce jeudi dans le Parc national de la Haute Campine.

Les fouilles se sont concentrées dans la partie au nord de la N75, d'après le porte-parole du parquet fédéral. De nouveaux éléments dans le dossier ont poussé la police et l'armée à reprendre les recherches dans cette zone.

 

25/5: suppression du groupe Facebook de soutien

ls 1 achter jürgen", le plus grand groupe Facebook soutenant le militaire extrémiste Jürgen Conings, n'est plus accessible depuis ce matin. Le groupe comptait plus de 45.000 membres. Facebook a supprimé le groupe car le contenu va à l'encontre de sa politique. 

Ce groupe de soutien au militaire, qui avait menacé notamment le virologue Marc Van Ranst et qui est toujours recherché pour "tentative d'assassinat terroriste", était en ligne depuis la semaine dernière. Depuis, plus de 45.000 personnes avaient rejoint le groupe, surveillé par les services de renseignement. Une marche de soutien  avait également été organisée ce week-end à Maasmechelen. 

Il reste toutefois des groupes de soutien toujours accessibles, plus confidentiels mais dont le plus important compte tout de même près de 3.000 membres. 

Ludivine Dedonder, ministre de la Défense, l'amiral Michel Hofman, le Chef de la Défense, se sont exprimés ce mardi lors d'une conférence de presse.

 

22/5: recherché par Interpol

Le militaire en fuite est désormais dans la liste des personnes recherchées par Interpol pour menace d'attaque terroriste sur des personnes et le régime, peut-on lire sur le site de l'Organisation internationale de police criminelle.

La Gazet Van Antwerpen rapporte ce samedi matin (le 22 mai) que Jürgen Conings serait passé par le cimetière où sont enterrés ses parents pour y déposer ses médailles, dont une médaille de survie peut-on lire dans le journal flamand. C'est un soldat d'élite qui a plusieurs missions à l'étranger à son palmarès. 

 

19/5: avis de rechercher lancé

La police fédérale a publié un avis de recherche officiel concernant Jurgen Conings, le militaire de 46 ans ayant menacé notamment le virologue Marc Van Ranst dans une lettre d'adieu.

Recherché intensément par les autorités, le suspect et dangereux et armé, et toute personne connaissant sa position doit contacter les enquêteurs.
 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article