18.06.21
10:55

"Les variants restent une source de préoccupation"

Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral du Centre de crise, a fait le point sur la situation des variants dans notre pays. Sans être une véritable inquiétude, ils restent malgré tout une source de préoccupation.

Les autorités belges ont fixé à 70% la couverture vaccinale nécessaire pour atteindre une immunité collective et permettre la réouverture progressive de tous les secteurs. 

Bien que la vaccination ait bien progressé au cours des dernières semaines, seuls 28% de la population totale sont aujourd'hui entièrement vaccinés - c''est-à-dire qu'ils ont reçu toutes les doses de vaccins requises. 51% de la population totale a reçu au moins une dose.

En fonction de l'avancée de la vaccination, les variants, et en particulier le variant delta - aussi présenté comme le variant indien - auront un impact plus ou moins important. 

"Le variant indien représentait 3,9% des contaminations la semaine dernière. il en représente 6,1% aujourd'hui" a indiqué Yves Van Laethem. 

Pour cette raison, Yves Van Laethem appelle à la prudence au cours des prochaines semaines. "En restant prudent, et en poursuivant la vaccination, les effets devaient rester limités" a-t-il ajouté. 

Selon le Centre de crise, ce variant pourrait devenir dominant en Belgique au cours de la 2e partie de juillet.

E. Feron

 

Partager cet article

En lien avec l'article