17.06.21
13:48

Port du voile à la Stib : le gouvernement bruxellois n'ira pas en appel

Le gouvernement bruxellois a statué sur la décision de justice condamnant la Stib pour discrimination : il ne fera donc pas appel de cette décision mais demande tout de même que la question soit débattue lors d'une séance au Parlement régional en rappelant l'importance de la neutralité "des agents au fonctionnement et à l’organisation des services publics".

Le communiqué du gouvernement régional stipule également qu'il appartient désormais au management de la Stib, "dans le respect de la concertation sociale, de proposer une modification du règlement de travail qui permettra de fixer ces principes, en tenant compte de ses réalités fonctionnelles."

A noter cependant que ce discours est contrebalancé par un rappel aux règles qui stipulent que "la neutralité exclusive sera d’application pour les fonctions d’autorité (contrainte) ou qui sont en contact relationnel avec le public. Des dérogations pourront être mises en place pour des fonctions ne relevant pas de cette catégorie. Elles devront être détaillées à l’initiative de la direction générale."

Une stratégie d'apaisement et de compromis donc, puisque bien qu'il ne soit pas question d'abandonner le concept de neutralité de l'Etat, "Bruxelles, région ouverte sur le monde, entend démontrer par le débat et par une approche s’adossant sur des principes clairs, que les valeurs primordiales de neutralité du service public sont parfaitement conciliables avec une gestion des ressources humaines dynamique et ouverte, plus inclusive à l’égard des femmes, favorable à l’égalité des genres dans l’accès à l’emploi et pro-active dans la féminisation des services publics" conclut le communiqué de presse des autorités bruxelloises. 

 

Partager cet article

En lien avec l'article