15.06.21
11:42

Les députés belges reconnaissent "un risque sérieux de génocide" à l'encontre des Ouïghours en Chine

Hormis le PTB, qui s'est abstenu, les partis ont apporté leur soutien à un texte reconnaissant les risques de génocide contre cette minorité musulmane en Chine.

Le Parlement belge entre dans l’Histoire en reconnaissant les crimes contre l’humanité et le risque sérieux de génocide contre les Ouïghours

Après le Canada, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Lituanie et la Tchéquie, le Parlement belge devient la 6e assemblée démocratique au monde à reconnaître les crimes contre l’humanité et le risque de génocide contre les Ouïghours, en Chine.

Aujourd'hui, les députés ont voté à l'unanimité (hors PTB qui s'est abstenu) le gel de la  Convention d’investissements UE-Chine et la fin de la Convention d’extradition entre la Belgique et la Chine si ces violations perdurent.

Pour Samuel Cogolati, il s’agit d’un vote historique encore inimaginable il y a quelques mois : "En 1948, la communauté internationale avait dit "plus jamais ça" et signait une Convention pour prévenir et réprimer le crime de génocide. Aujourd’hui, une large majorité démocratique envoie un signal très fort à Pékin pour faire cesser les atrocités contre les Ouïghours. Pour la première fois, nous tirons les leçons du Rwanda et de Srebenica, nous n’attendons pas et nous agissons avant qu'il ne soit trop tard, en prenant toutes les mesures contre un risque sérieux de génocide en cours."

 

 

Partager cet article

Partager cet article