07.06
10:40

"Aujourd'hui, la nouvelle génération se lève et veut que les choses bougent"

"#Balancetonfolklore, qui protège les étudiant.es ?" Une enquête inédite, réalisée par Emanuel Descours et Julia Vanderborght.

Il y a quelques semaines, un nouveau mouvement spontané naissait sur les réseaux sociaux : “Balance Ton Folklore”. Rapidement, des dizaines de témoignages de personnes victimes de violences sexuelles se succèdent.

Alors que font les Universités, pour protéger leurs étudiant.e.s ? Les autorités académiques prennent-elles la mesure du problème ?

Des cellules existent, mais sont-elles suffisantes ? Qu'est-ce qui est mis en place pour recevoir correctement la parole des victimes ?

Emanuel Descours et Julia Vanderborght sont allés à la rencontre de victimes d'agressions sexuelles pour entendre leur histoire. Mais aussi des étudiant.es qui tentent de faire entendre leur parole, des psychologues, le vice-recteur aux affaires étudiantes, ainsi que des représentantes des pouvoirs publiques.

Ils et elles ne se sentent pas protégés par leurs universités, qui devraient faire beaucoup plus pour que les violences sexuelles cessent d’exister.

L'objectif, répondre à une question: aujourd’hui, qui protège les étudiants des violences sexuelles ? 

C'était très touchant de voir qu'aujourd'hui, la nouvelle génération se lève et prend en charge un problème qui existe depuis des dizaines d'années.

 

Ce lundi sur LN24, documentaire inédit et débat: "#BALANCETONFOLKLORE, qui protège les étudiant.es ?" Une soirée spéciale à suivre ce lundi 7 juin de 21h10 à 23h sur LN24.

 

Partager cet article