27.05.21
19:09

"Les recherches dans ces zones de la Haute Campine sont clôturées mais l'enquête continue"

La journée de recherches s'est achevée aux alentours de 19h30 ce jeudi dans le parc de la Haute Campine.

De nouvelles recherches ont eu lieu ce jeudi dans le Parc national de la Haute Campine. Les fouilles se sont concentrées dans la partie au nord de la N75, d'après le porte-parole du parquet fédéral. De nouveaux éléments dans le dossier ont poussé la police et l'armée à reprendre les recherches dans cette zone. Trois zones ont été fouillées. Deux d'entre elles par des chiens pisteurs et une par les forces de l'ordre à pied, alignées.

"Mais on n'a pas retrouvé la personne qu'on recherche",

indique Wenke Rogge, porte-parole du parquet fédéral ce jeudi vers 21h35.

"Cependant, certains éléments ont été retrouvés aujourd'hui et ont été envoyés aux laboratoires pour analyser si l'on retrouve des empreintes ou de l'ADN",

poursuit-elle.

"Je n'attends pas vraiment de révélations de l'analyse de ces objets mais on ne sait jamais"

Environ 300 militaires, une quinzaine de chiens et 120 policiers ont procédé aux recherches. Ces effectifs ont donc vérifié des zones qui n'avaient pas été fouillées auparavant. Des points précis ont été inspectés et les forces de l'ordre restent à l'écoute des indications des gardes forestiers mais aussi de riverains afin de mettre la main le plus vite possible sur Jürgen Conings.

La raison des recherches dans ce parc de 12.000 hectares ? La voiture laissée à ses environs par le militaire en fuite.

"Cette piste de la Haute Campine est clôturée. Il n'y aura plus de fouilles dans les zones de recherches de la Haute Campine. Ces fouilles sont les plus visibles mais l'instruction continue. Des enquêteurs et des magistrats se sont déjà concertés pour voir comment poursuivre l'enquête",

explique le parquet fédéral ce jeudi soir.

"On essaye d'utiliser tous les moyens légaux à notre disposition. Ca va de l'analyse des éléments saisis lors des perquisitions effectuées, à tous les éléments qu'on peut obtenir dans une enquête judiciaire",

poursuit la porte-parole.

"On n'a aucun indice qui nous mène à penser qu'il serait mort. Mais au plus le temps passe, au plus on tient compte de cette piste"

 

Par ailleurs, le parquet fédéral a communiqué ce jeudi soir le rapport final concernant le véhicule de Jürgen Conings.

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article