29.04.21
13:43

"Plus de francophones que de néerlandophones téléphonent" pour demander une aide psychologique

Le nouveau dispositif fédéral de prise en charge psychologique des indépendants en difficulté tient ses premiers résultats.

Rappelez-vous, depuis le 6 avril dernier, tout indépendant peut bénéficier de 8 séances gratuites de soins psychologiques s’il en ressent le besoin. C’était un projet initié par le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et le ministre des Indépendants et des Classes moyennes, David Clarinval.

Ce matin, ce dernier a rendu visite aux psychologues de l'ASBL en charge du projet, "Un pass dans l’impasse". Il a pu commenter les premiers résultats.

“Cela répond à une demande, malheureusement”, a affirmé M. Clarinval au micro de Romain Mayez. “Beaucoup d’appels se font alors que toutes les sentinelles ne sont pas encore en place. Les secteurs qui souffrent le plus sont l’horeca, le commerce, les secteurs culturels, événementiels. On voit qu’il y a plus de francophones que de néerlandophones qui téléphonent: sans doute, parce qu’il y a peut-être plus d’aide en Flandre que dans le sud du pays. On sent qu’il y avait un besoin et nous y répondons.”

 

Partager cet article