26.04.21
10:05

"Deux poids, deux mesures": la ministre de l'Intérieur critiquée après une séance de sport en salle

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) suscite de nombreux commentaires négatifs depuis ce week-end, notamment en Flandre. En cause: des images, qu'elle a partagées sur son compte Twitter, où on peut la voir participer à une séance de sport en salle... alors que c'est actuellement interdit. Plus précisément, la ministre participait à un test de sélection physique de la police fédérale. "En tant qu’entraîneur personnel disposant d’un espace de 100 mètres carrés parfaitement ventilé et ne qui ne peut proposer que des entraînements individuels, c’est une gifle en plein visage," peut-on lire dans le journal Het Laatste Nieuws. "Nous sommes fermés depuis mi-octobre et toujours sans perspective. Deux poids, deux mesures, c'est scandaleux."

 

 

La porte-parole de la ministre Verlinden affirme de son côté que ce "test du bip"  a été réalisé dans le respect des règles sanitaires, quand la police fédérale répond aux commentaires indignés en précisant que "nous avons temporairement supprimé ce cours. Nous avons trouvé une alternative sûre avec le test de Léger. Dix candidats seulement sont autorisés à courir dans des couloirs séparés. Après chaque session, tout est désinfecté et ce n’est qu’ensuite que les nouveaux candidats peuvent commencer. La proposition a été approuvée par notre conseil de prévention. C'est nécessaire pour pouvoir effectuer un recrutement suffisant."

 

Partager cet article