24.03.21
16:25

"Une campagne de quatre semaines peut vraiment nous faire sortir de cette misère"

Après les annonces du Comité de concertation, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) rappelle que la Belgique n'est pas le seul pays à devoir resserrer la vis et à voir ses chiffres augmenter fortement ces derniers jours.

"Le variant britannique est plus contagieux et plus dangereux. Et la descente de patients aux soins intensifs est énorme (637 aujourd'hui)."

Selon le socialiste flamand, il faut reprendre une action forte pour casser une nouvelle fois la troisième vague, en misant également sur les vaccins dont nous ne disposions pas avant les fêtes.

"Une campagne de quatre semaines peut nous faire sortir de cette misère parce qu'il y a aussi la campagne de vaccination"

Pour Frank Vandenbroucke, il faut vraiment que les Belges limitent leurs contacts ces prochaines semaines.

"Le drame est que le virus aime les contacts et que nous les aimons aussi. Limiter les contacts est donc essentiel"

Du côté des métiers de contact, on ne comprend pas ces décisions et on se noie dans l'incompréhension face à ces nouvelles mesures.

 

L'école avant l'Horeca

Pourra-t-on alors ouvrir l'Horeca le 1er mai, comme prévu ? Une question à laquelle le ministre préfère répondre en étant prudent.

"L'expérience nous a appris à être prudents. Le virus n'est pas impressionné par des dates ou des promesses mais par des actions. Mon ambition est de rouvrir les écoles après Pâques et d'un jour de pouvoir rouvrir l'Horeca, mais il faut être prudent dans les promesses",

nous explique-t-il à la sortie de la conférence de presse du Comité de concertation.

 

Pas de vaccins pour les enseignants avant mi-mai

En ce qui concerne les demandes des enseignants, notamment du spécialisé, d'être vaccinés rapidement, le ministre de la Santé demande encore un peu de patience.

"D'ici mi-mai, on va vacciner les personnes âgées et les personnes souffrant de comorbidités. Et pour la suite, on a demandé un avis du Conseil supérieur de la Santé "

Pourtant, certaines communes comme Namur ou Vilvorde ont déjà proposé au personnel des écoles de recevoir les doses excédentaires ces derniers jours.

 

Retrouvez ici toutes les dernières décisions du Comité de concertation de ce mercredi 24 mars 2021.

 

I. Machiels

Partager cet article

En lien avec l'article